"Angry Birds" fête ses 10 ans avec une vidéo

  • Les personnages d'Angry Birds en peluche chez Rovio à Espoo, en Finlande le 21 janvier 2011
    Les personnages d'Angry Birds en peluche chez Rovio à Espoo, en Finlande le 21 janvier 2011 LEHTIKUVA / Martti Kainulainen / LEHTIKUVA / Martti Kainulainen
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - "Angry Birds", l'incontournable jeu sur mobile, fête son dixième anniversaire cette semaine avec une vidéo de deux minutes retraçant la trajectoire à succès d'un jeu devenu une franchise déclinée en films et en de nombreux produits dérivés depuis.


[Angry Birds 10th Anniversary highlight reel: youtu.be/wY9OvZzMwJ]

Angry Birds ne se limite pas à des jeux et des dessins-animés, c'est aussi des BD, des stylos, des sacs à dos, des jouets, des peluches, des chocolats et même des parcs d'attractions en Finlande, en Malaisie ou à Doha.

Depuis ses débuts en décembre 2009, le premier titre de catapulte a été suivi de plus d'une vingtaine de successeurs comme l'incontournable "Angry Birds 2" en 2015, de plusieurs crossovers (comme "Angry Birds Star Wars" ou la déclinaison pour McDonalds en Chine ou l'édition Coca Cola) ou bien des spin-offs qui mélangent plusieurs genres comme le titre de course "Angry Birds Go".

Pour la petite histoire, les studios Rovio avaient créé plus d'une cinquantaine de titres avant qu'"Angry Birds" connaisse le succès, ils étaient même prêts à déposer le bilan lorsque les oiseaux enragés ont commencé à marcher.

En avril 2019, l'entreprise prévoyait des bénéfices entre 300 millions et 330 millions d'euros pour l'ensemble de l'année, suite à la sortie de "Angry Birds Dream Blast" en janvier, suivie de "Angry Birds AR: Isle of Pigs" en février sur iOS puis en octobre sur Android.

L'éditeur a aussi contribué au développement de la plateforme de streaming de jeu Hatch.

Le film "Angry Birds 2 : Copains comme cochons" est sorti au cinéma en octobre dernier et une nouvelle série télé est en cours de production pour une diffusion en 2020.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir