L’Académie de médecine rassure sur la cigarette électronique

  • L’Académie de médecine rassure sur la cigarette électronique
    L’Académie de médecine rassure sur la cigarette électronique
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Aux Etats Unis, de nombreux décès imputables à la cigarette électronique ont déclenché une vive inquiétude vis-à-vis de ce dispositif censé aider dans le sevrage tabagique. De ce côté-ci de l’Atlantique, l’Académie de médecine rassure et explique que les fumeurs ne doivent « pas hésiter à s’en servir ».

« La confiance en la cigarette électronique est aujourd’hui ébranlée par l’observation d’une soudaine épidémie de pathologies pulmonaires localisée aux Etats-Unis », explique ainsi l’Académie nationale de médecine. « Cette épidémie est due à un détournement de son usage». En clair, ce ne serait pas la cigarette électronique qui serait en cause, mais l’usage détourné que certains en font. En effet, durant « l’épidémie américaine », ce n’est pas le contenant qui aurait été en cause, mais le contenu : du e-liquide douteux acheté sur des sites tout aussi douteux.

700 000 fumeurs en moins

« La vaporette moins dangereuse que la cigarette aide à l’arrêt et à la diminution de la consommation de tabac », insiste l’Académie. Depuis 2016, la Haute autorité de santé (HAS) la considère « comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs », parfois mieux que les autres substituts nicotiniques. Ainsi, «  700 000 fumeurs ont déjà décroché grâce à elle. »

A noter : L’Académie de médecine rappelle qu’en France, les cigarettes électroniques relèvent de normes de qualité et de sécurité, à l’inverse des Etats-Unis.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir