L'Aveyronnais

Isabelle Kessedjian a installé son atelier à Paris mais son cœur bat encore pour Sauveterre

Abonnés
  • Installée dans son atelier parisien, Isabelle Kessedjian vient de créer la jolie sirène, le centième personnage de sa collection « Quand je serai grande ».
    Installée dans son atelier parisien, Isabelle Kessedjian vient de créer la jolie sirène, le centième personnage de sa collection « Quand je serai grande ». Centre Presse / Rui Dos Santos / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Créatrice de la collection "Quand je serai grande",des dessins "naïfs mais bien travaillés", qui deviennent ensuite des personnages édités par Label’tour sur des objets ludiques, colorés destinés aux enfants,elle est installée depuis longtemps dans la capitale mais elle n’a pas coupé le cordon avec sa terre natale. Elle y revient d’ailleurs souvent.

Ils m’ont fait jurer de ne jamais vendre la maison". Isabelle Kessedjian sait à quoi s’en tenir. Ses deux garçons, l’aîné âgé de 19 ans, né à Paris et qui fait des études à Toulouse pour être ostéopathe, et le cadet de 15 ans, qui a vu le jour à Rodez et qui est lycéen à Orléans, souhaitent ainsi garder le pied à terre de la famille à Sauveterre-de-Rouergue. Là où leur maman leur a appris à "faire des cabanes dans les bois, à reconnaître les champignons, à construire des barrages sur les cours d’eau". De toute façon, si elle a parcouru le monde durant une dizaine d’années pour suivre son père qui travaillait dans les ambassades (Mexique, Nicaragua, Salvador, Belgique, Algérie, Grèce, Suisse, Rome auprès du Saint-Siège…), si elle a posé ses valises à Paris voilà un quart de siècle, son port d’attachera restera toujours Sauveterre-de-Rouergue. Même si elle est née à Naucelle, au cœur de l’été 1967, d’une mère sauveterrate, professeur d’espagnol, et d’un père d’origine arménienne, c’est dans la bastide voisine et sa place des Arcades qu’elle a grandi. Une bastide dont André Couderc, son grand-père maternel, a d’ailleurs été maire, de 1975 à 1976. Passionnée par l’art dès son plus jeune âge, Isabelle Kessedjian a donc choisi cette voie. Après une prépa, elle a opté pour cinq ans dans la pub, en touchant à tout ce qui concerne le volume (effets spéciaux, stands, PLV…). Ayant toujours aimé "bricoler, dessiner", "super créative et avec une belle technique", elle s’est très vite orientée vers la sculpture avec une exposition à la clé, proposant des femmes avec des drapés. En 1995, elle a créé, avec son amie élise, l’atelier Terre de Sienne.

"J’ai atteint les cent tableaux !"

Tout en rentrant régulièrement au pays, retrouvant la maison aux volets bleus, pour des séjours saisonniers (champignons à l’automne, fêtes de famille à Noël, respounchous à Pâques, pêche à la rivière l’été), elle a pris un virage vers le dessin et lancé la collection "Quand je serai grande". "J’ai mon style, note l’intéressée. Le dessin est naïf mais bien travaillé, avec une mise en couleurs plus profonde. C’est une famille mais les personnages n’ont pas été baptisés. Chaque tête représente en effet quelqu’un de mon entourage". En dix ans, elle a atteint les cent tableaux, le dernier représentant une jolie sirène. Elle travaille avec Label’tour, un éditeur et créateur d’objets ludiques et colorés basé à Carquefou, près de Nantes.

Ses dessins se retrouvent ainsi sur des tirelires, des verres, des sacs à dos ou à jouets, des coffrets de naissance, des serviettes de bain, des tee-shirts, des tapis, des parapluies ou des puzzles. Comment vit-elle cette notoriété ? "Je vis cachée ! D’autant que j’aime la solitude, assure-t-elle. C’est d’ailleurs mon travail qui est reconnu, pas moi". Le prochain dessin pourrait être, par exemple, "Quand je serai grande… Je serai Aveyronnaise !". Une chose est sûre : Isabelle Kessedjian ne pourra pas créer un personnage autobiographique car, aveyronnaise, "Je l’ai toujours été et je le resterai toute ma vie".

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Sauveterre-De-Rouergue

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

118000 €

Charmante maison de type 6 dans le centre de Sauveterre-de-Rouergue. C'est [...]

66000 €

Sur la place des arcades, proche des commerces et de toutes commodités, mai[...]

Toutes les annonces immobilières de Sauveterre-De-Rouergue
Réagir