anniversaire

Quand le viaduc de Millau fait sensation

Abonnés
  • Le viaduc, un "terrain d'envol" prisé des base jumpers.
    Le viaduc, un "terrain d'envol" prisé des base jumpers. Repro CP / Youtube / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

En quinze ans de services, l'ouvrage a bien des anecdotes à raconter...
 

Toute personne normalement constituée, empreinte le viaduc par l’A75, dans le but de le traverser. Simplement. D’autres, voient en l’ouvrage un vrai spot pour sports extrêmes. Notamment pour le base jump. Cette discipline qui consiste à se jeter d’un point élevé sur terre (immeubles, ponts, falaises) avec un parachute. La routine est la même pour tous. Une voiture qui s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, les sportifs qui sortent rapidement, passent le paravent et qui s’élancent. Une fois le sol touché, il faut vite replier la toile, pour éviter les gendarmes ou les policiers.

À ce jour, la vidéo la plus vue sur Youtube est celle de David Laffargue, publiée le 14 mai 2012. Elle a été visionnée plus de 220 000 fois sur la plateforme de vidéos.

Les plus fous de ces sportifs de l’extrême, se sont élancés d’un bus. Le fameux “Petit bus rouge”, qui lui n’a pas pris le temps de s’arrêter pour larguer ses occupants. Sortis sur le toit, les basejumpers ont sauté, véhicule en marche pour une chute libre de quelques secondes. De belles images tournées par les Flying frenchies qui ont fait le tour du monde.

D’autres ont réussi à bloquer la circulation pour atterrir sur la route et vite quitter les lieux.

Un d’entre eux, s’est retrouvé coincé, avant de sauter à cause du vent, trop fort pour s’élancer. Les gendarmes l’ont aidé et n’ont pas manqué de lui coller une petite contravention de 38 €.

 

Des selfies… et des oublis

Moins têtes brûlées mais tout aussi sportifs, ils sont des milliers chaque année depuis 2007 à parcourir les 23,7 kilomètres de la course du Viaduc, au départ de Millau. Seul moment dans l’année où les piétons sont autorisés à déambuler sur les voies de l’A75.

Le viaduc attire, pour diverses raisons. C’est d’ailleurs la première chose à laquelle le commun des Français pense, lorsque le nom de Millau est évoqué.

La liberté de panorama autorise de prendre des selfies devant l’édifice depuis le mois de janvier 2016.

C’est certainement ce qui avait poussé ce couple, à s’arrêter sur l’aire de Brocuéjouls, le mois de juillet de cette même année. Il se souviendra longtemps de sa pause dans l’Aveyron. Le mari était reparti, avait parcouru une vingtaine de kilomètres avant de se rendre compte qu’il y avait laissé sa femme.

Des prises records par les douanes

D’autres ont tenté de se servir du Viaduc pour faire passer de grosses quantités de drogues.

Au mois de décembre 2017, les douanes avaient trouvé dans un poids lourd, 1,6 tonne de résine de cannabis. Il n’a pas été le seul.

Un camion, immatriculé en Espagne s’était fait prendre dans la nuit du 6 au 7 novembre 2016. Il tentait dissimuler, 1 tonne de cannabis et 10 000 € en liquide.

La pile P2 du viaduc est aussi un terrain d’entraînement idéal pour les pompiers du Grimp. Régulièrement, ils y pratiquent des entraînements pour être en mesure d’intervenir en cas de blessure d’un employé.

Autant d’usages qui n’étaient pas initialement prévus par les concepteurs…

Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

520 €

Appartement F3 - N801 - Appartement F3 dans une copropriété avec parking co[...]

75000 €

Venez découvrir cet appartement de 55m² de type 2, en plein centre-ville de[...]

307000 €

P598AMA - Une partie habitation principale : avec salon séjour cheminée, u[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir