Rodez : le gestionnaire en redressement, l’inquiétude grandit autour du domaine de Combelles

Abonnés
  • Quid du village vacances de Combelles après le placement en redressement judiciaire  de Révéa Vacances ?
    Quid du village vacances de Combelles après le placement en redressement judiciaire de Révéa Vacances ?
Publié le

Depuis début décembre, la société Somival (Révéa Vacances), gestionnaire du domaine de Combelles, est placée en redressement judiciaire. Et reste silencieuse alors que plusieurs couples ont déjà réservé les lieux pour leur mariage à l’été 2020.

La préparation d’un mariage n’est jamais un long fleuve tranquille. Cyril et Marie, domiciliés au Vibal, en savent quelque chose ! Les trentenaires ont prévu de convoler au mois d’octobre prochain et ont jeté leur dévolu sur le domaine de Combelles, au Monastère, pour les festivités. Le hic, c’est que la société gestionnaire du domaine, Somival (Revea Vacances), vient tout juste d’être placée en redressement judiciaire. Et depuis, c’est silence radio…

Une dizaine de couples dans l’expectative

"On tente désespérément de joindre le directeur pour voir ce qu’il va en être mais son téléphone ne répond plus. Le numéro n’est même plus attribué ! Et personne ne peut nous répondre, on a le sentiment d’être pris en otage", explique le couple aveyronnais, qui a d’ores et déjà versé un acompte de 513 € à la société. Pis, le couple est loin d’être le seul dans le même cas. En tout, ils seraient une dizaine. Avec cette même question : pourront-ils se marier au domaine si la société, bénéficiant d’une délégation de service public depuis 2017, ne redresse pas la barre d’ici l’été ? Et qu’elle soit définitivement placée en liquidation judiciaire, comme certains l’avancent.

Car depuis sa reprise du domaine, la filiale de Révéa Vacances suscite de nombreuses inquiétudes. Au mois de septembre, les élus de l’Agglo de Rodez, propriétaire des lieux, s’interrogeaient : "La structure a perdu 128 000 € […] Elle devait faire un investissement de 3 M€ et on en est très loin. Je pense qu’on devrait être beaucoup plus exigeants avec cet opérateur."

Le gestionnaire reste injoignable

Cette semaine, Michel Gantou, maire du Monastère, n’était pas davantage rassuré : "Il y a beaucoup de questions autour du gestionnaire actuel. On a envoyé plusieurs courriers à cette société mais on attend toujours les réponses… C’est le flou." De notre côté également, les dirigeants de Révéa Vacances n’ont pas donné suite à nos nombreuses sollicitations.

Mais pour l’édile du Monastère, l’avenir n’est pas si sombre. Car en cas de liquidation définitive de la société avant l’été, l’Agglomération de Rodez reprendrait ses droits sur le domaine. Et "on fera tout pour honorer les réservations déjà réalisées", avance Michel Gantou.

En attendant, plusieurs couples ont déjà fait le choix d’aller voir ailleurs… Pour les autres, l’attente pourrait s’avérer longue. "Le problème, c’est que tout le monde se renvoie la balle. Chez Révéa, on nous dit de voir avec l’Agglo de Rodez et à l’Agglo nous dit de voir avec Révéa. En attendant, on a déjà tout réservé et les prestataires ont tout calculé par rapport à Combelles, pas un autre lieu… Et va-t-on nous rembourser l’acompte versé si la société est liquidée ? ", s’interrogent encore Cyril et Marie, le couple d’Aveyronnais. En attendant des réponses claires, ces derniers ont pris contact avec les couples vivant la même mésaventure. Histoire de s’échanger des informations et se serrer les coudes pour ce qui doit être le plus beau jour de leur vie.

4 846

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

118000 €

Situé boulevard François Fabié, cet appartement de type 2 avec ascenseur es[...]

421 €

Situé au Domaine du Val-Saint-Jean, appartement T2, H11, immeuble Hortensia[...]

45000 €

Studio meublé d'environ 19m² situé dans une résidence avec ascenseur, proch[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?