Le Carladez sans commune nouvelle pour Brommat

  • À l’instar du moulin de Burée, Didier Cayla apporte de l’eau (froide) au moulin ! À l’instar du moulin de Burée, Didier Cayla apporte de l’eau (froide) au moulin !
    À l’instar du moulin de Burée, Didier Cayla apporte de l’eau (froide) au moulin !
Publié le

En réponse à la proposition d’ouverture de Jean-François Pagès, le maire de Brommat, Didier Cayla, est contre.

Canton le plus septentrional de l’Aveyron, le Carladez est aussi à l’extrême pour ce qui concerne l’entente politique. Ainsi, Didier Cayla, donne sa réponse, pour le moins agacé, à la proposition de commune nouvelle par communiqué. " Pour revenir à nos millions…, je ferai une toute petite démonstration qui permettra à chacun de juger, car à moins d’avoir vécu dans une grotte ou sur une autre planète lors de ces dix dernières années, je rappellerais que la Taxe professionnelle a été supprimée le 1er janvier 2010 et donc également le ‘fameux écrêtement’. La TP a été remplacée par la Cotisation foncière des entreprises (CFE) et la Cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE). L’écrêtement dont l’auteur parle et qui était versé par les communes dites riches jusqu’en 2010, l’était au profit du département. En 2011 a été créé le Fonds national de garantie individuelle de ressources (FNGIR) qui a permis à l’État de compenser les recettes fiscales pour les collectivités qui perdaient de l’argent suite à la suppression de la TP et d’écrêter les communes dont les recettes étaient excédentaires et ceci au profit du FNGIR dont nous n’avons pas la maîtrise. Voilà terminée la démonstration, mais je regrette qu’un élu jette en pâture des éléments totalement faux et mette par la même occasion le discrédit sur un autre élu ! "

Rideau donc sur une éventuelle commune nouvelle en Carladez. À l’instar du projet espéré par Mur-de-Barrez mais rejeté de regroupement pédagogique intercommunal avec Taussac et Brommat. Il en va ainsi des (querelles) de clochers où chaque village espère exister sans voir la mort démographique du territoire. Pourtant, le récent Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) porté par le Plan local d’urbanisme intercommunal (Plui), met en exergue l’intérêt de se regrouper. Ce document présenté aux élus évoque l’intérêt de "structurer le pôle économique Brommat, Taussac, Mur-de-Barrez". L’exemple de la commune nouvelle d’Argences-en-Aubrac semble cependant la voie à suivre, selon Rémy Laurens, chargé de mission Urbanisme-Habitat à la communauté de communes Aubrac Carladez Viadène. " C’est positif car cela permet de porter ensemble les projets de plus grande envergure. Cela permet aussi de se rencontrer, de mutualiser. Les élus en commune nouvelle ont une habitude de travail plus simple, tourné vers l’ouverture ".

Une ouverture qui n’est donc pas (encore) d’actualité en Carladez.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme15624 Il y a 7 mois Le 31/05/2020 à 16:49

Intéressant, bien que je trouve dommage qu'il ne parle pas au court de sa démonstration de la nouvelle redevance sur les "délais glissants" (redevance proportionnelle d'une concession d'énergie hydraulique) concernant les ouvrages hydroélectriques à concessions échue. Pourtant votée au mois de juin 2019 et dont une fraction revient aux collectivités territoriales.