Thérondels : la première pierre de la nouvelle usine de l’eau potable du Carladez a été posée

  • Annie Cazard et Paul Mestre ont posé symboliquement la première pierre de la future usine.
    Annie Cazard et Paul Mestre ont posé symboliquement la première pierre de la future usine.
Publié le

Après de nombreuses navettes et de longs mois d’instructions par les différents services des départements de l’Aveyron et du Cantal des avis favorables ont été donnés, sans réserve, par le commissaire enquêteur et par les conseils départementaux de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques Aveyron et Cantal (à l’unanimité) pour l’arrêté portant sur la déclaration d’utilité publique des travaux de prélèvement des eaux dans le milieu naturel et l’instauration des périmètres de protection ; l’autorisation des travaux à opérer sur le ruisseau du Siniq, de prélever de l’eau dans le milieu naturel, de traiter et de distribuer de l’eau destinée à la consommation humaine.

Ainsi, une nouvelle usine d’eau potable pour l’approvisionnement des habitations du Carladez et de Saint-Hippolyte (3 100 abonnés) est en cours de construction. Mardi 3 décembre, Annie Cazard présidente de la communauté de communes Aubrac, Carladez et Viadène (CCACV) a posé symboliquement la première pierre de cette future usine sur le site de Pont-la-Vieille, commune de Thérondels. Annie Cazard était entourée d’élus du Carladez et de Saint-Hippolyte (dont Paul Mestre, vice-président CCACV et maire de Thérondels), d’EGIS, d’Aveyron Ingénierie (assistants à la maîtrise d’ouvrage), des entreprises Capraro et OTV, et de ses services.

La présidente de la CCACV a rappelé d’une part les enjeux de cette opération visant à préserver la ressource en eau, si précieuse et en insistant sur la prise de conscience de chacun pour mieux consommer et sans abus, et d’autre part le soutien des financeurs (Région, département, Agence de l’eau Adour-Garonne et la commune de Saint-Hippolyte). Cette nouvelle usine permettra la production d’une eau potable saine et durable grâce à l’utilisation de panneaux photovoltaïques qui produiront 50 % des besoins énergétiques de l’usine ou encore la mise en place d’un filtrage au charbon actif pour un traitement performant et naturel.

Le chantier va durer environ 18 mois, avec une fin de travaux prévue avant l’été 2021.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Thérondels

91800 €

Si vous etes artisan et vous cherchez à vous installer sur le Carladez et v[...]

Toutes les annonces immobilières de Thérondels
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?