Rodez : la rue Saint-Cyrice à double sens, une solution ?

  • La rue Saint-Cyrice à double sens, un souvenir pour les plus anciens…
    La rue Saint-Cyrice à double sens, un souvenir pour les plus anciens… José A. Torres
Publié le

C’est le projet porté par le maire et candidat, Christian Teyssèdre, s’il est réélu en mars prochain, pour "désengorger le centre-ville".

Certains en rigoleraient presque, en comparaison avec d’autres grandes agglomérations et leurs centaines de kilomètres de bouchon…. Pourtant, les "petits" embouteillages de Rodez reviennent inlassablement dans les discussions des habitants. Jusqu’à s’afficher parmi leurs premières préoccupations, voire inquiétudes. Les candidats aux prochaines élections municipales l’ont bien compris. Il y a quelques semaines, la liste "Rodez Citoyen" dénonçait un quartier du Faubourg devenu "une véritable autoroute !". à droite, Serge Julien a également annoncé que le sujet de la circulation et du stationnement serait central dans son programme.

Désengorger la place d’Armes et la rue Béteille…

En attendant, le maire Christian Teyssèdre, candidat à un troisième mandat, a pris tout le monde de vitesse sur la question en annonçant l’un de ses projets phares pour l’année 2020 : remettre la rue Saint-Cyrice à double sens, comme cela fut le cas il y a une quarantaine d’années… "Cela permettra de désengorger le centre-ville, la place d’Armes notamment. Et surtout la rue Béteille qui voit tous les jours passer plus de 17 000 véhicules ! Avec ce projet, ce chiffre sera baissé d’un tiers", a avancé l’édile, aux côtés de sa première adjointe, Monique Bultel-Herment. Et cet "engagement, pas une proposition", comme l’affirme le maire, est déjà bien ficelé : deux giratoires seront créés pour organiser le trafic, l’un en haut de la rue vers la pharmacie des Remparts et un autre en bas vers le Tex-Mex. Le coût, lui, est déjà estimé entre "700 000 et 800 000€".

Vidéoprotection, police municipale… La sécurité au programme

La question est revenue jeudi soir, lors du conseil municipal : où en est la mise en place de la vidéoprotection dans la ville ? Programmée depuis plusieurs mois, l’installation de nombreuses caméras prend du retard. À ce jour, seules sept ont été déployées, contre la trentaine annoncée. La raison ? La Ville doit attendre le déploiement de la fibre, via l’opérateur Orange, pour finaliser la mise en place du projet. Et Christian Teyssèdre veut voir plus loin : « On veut mettre plus de 120 caméras de vidéoprotection, on discutera avec les habitants pour les mettre dans les lieux nécessaires ». « La sécurité est une des premières préoccupations des habitants. Il faut des actions fortes. Les effectifs de la police municipale seront renforcées et davantage visibles sur le terrain. Rodez est une des villes les plus calmes de France mais il ne faut absolument pas laisser monter le sentiment d’insécurité », ont encore annoncé Monique Bultel-Herment et Joseph Donore. Avant d’indiquer que de nombreuses concertations seront également entreprises avec les habitants pour mettre en place davantage de zones limitées à 30km/h pour les automobilistes.
 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

352.21 €

Au coeur d'un quartier dynamique cet appartement est idéalement situé pour [...]

286 €

RODEZ, SECTEUR PROCHE I.U.T Venez découvrir ce bel ap[...]

45.21 €

Quartier Faubourg, place de parking dans garage fermé au sein d'une résiden[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?