Daniel Roux, chirurgien cardiaque, continue de réparer les corps et les cœurs

  • Le docteur Daniel Roux lors de la présentation de son livre, à Rodez : « Il ne s’agit que de la vie. Je n’exagère rien. J’en ai assez du politiquement correct. »
    Le docteur Daniel Roux lors de la présentation de son livre, à Rodez : « Il ne s’agit que de la vie. Je n’exagère rien. J’en ai assez du politiquement correct. » Philippe Henry
Publié le

À 66 ans, le chirurgien qui exerce au sein de l’établissement toulousain de Rangueil compte poursuivre les missions humanitaires qui ont jalonné son existence.

Daniel Roux a presque tout dit. Dans son livre Latex, la vie d’un chirurgien, paru à l’été 2018, passe par le tamis de l’écriture l’existence du Dr Garric. "En quoi ce récit est-il autobiographique ? 99,9 % des choses que je raconte me sont arrivées", confie Daniel Roux. À 66 ans, il exerce toujours son activité de chirurgien cardiaque à l’hôpital de Rangueil à Toulouse. Et "je ne compte pas m’arrêter là. Pour quoi faire ?" Après des années passées à soigner, Daniel Roux exerce toujours son métier au sein de l’établissement toulousain mais aussi aux quatre coins du monde : Port-au-Prince, Kaboul, Phnom Penh, Dakar, Brazzaville, Gaza… "C’est simple, je n’ai jamais dit non", glisse-t-il avant de confier que les expériences vécues là-bas ont nourri sa réflexion ici. Une exposition photos retraçant ses missions humanitaires est prévue au sein de l’établissement toulousain.

"Il ne s’agit que de la vie"

"J’ai voulu donner, à travers ce livre, un grand coup de pied dans les apparences, même s’il y a certains aspects qui ont pu gêner", explique l’écrivain. Ainsi, les images crues, les scènes de sexe, la vie, la mort. "Il ne s’agit au fond que de la vie. Je n’exagère rien. J’en avais assez du politiquement correct", poursuit celui qui a été coprésident de l’association Les Chaînes de l’Espoir. Daniel Roux ressemble à ces habitants de l’Aubrac qu’il aime tant – il est né à Castelnau-de-Mandailles – et où il a toujours autant de plaisir à revenir.

Franc, il dit les choses en peu de mots, sans emphase. "J’espère que mon livre aura éveillé certaines consciences. Mais j’espère aussi que des médecins plus jeunes prendront le relais, notamment dans l’humanitaire. Mais pour le moment, j’en vois peu. Cela demande des sacrifices bien sûr, c’est fatigant. Mais je crois qu’on en retire toujours plus que ce que l’on donne", assure le chirurgien.

Pour cela, Daniel Roux aimerait donner un nouvel élan à son livre dans lequel il a tant mis de sa personne. "J’ai relu chaque page dix ou quinze fois, c’est le fruit d’une dizaine d’années de travail. Un éditeur, d’envergure nationale, pourrait lui donner un écho supplémentaire. Je pense que ce récit peut toucher tout le monde, bien plus largement qu’aujourd’hui, les retours que j’ai eu ont été bons." Un récit brut qui touche droit au cœur.

"Latex, La vie d’un chirurgien", édité aux éditions Tarrible, 25 €, est disponible par correspondance 11 chemin des Garrosses, 31 180 Rouffiac Tolosan ou en librairie à la Maison du livre à Rodez, au Pont virgule à Espalion, à la Maison de la presse à Espalion.
Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

267 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE . Grand studio à 2 minutes d[...]

437 €

RODEZ : Dans une résidence neuve et sécurisée de standing, agréable T1 Bis [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?