Football : Rodez envisage un renfort derrière et peut-être des départs

Abonnés
  • Pierre-Olivier Murat, président du Rodez Aveyron football.
    Pierre-Olivier Murat, président du Rodez Aveyron football. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le

La prochaine fenêtre des transferts ouvre officiellement le 1er janvier 2020. Et pourrait, cette année, être aussi animée à Rodez.

Avec son arrivée dans le monde professionnel, le Raf pourrait bien voir son mercato hivernal ne pas ressembler à ses prédécesseurs. Ou tout du moins être bien plus animé. Si le président du club, Pierre-Olivier Murat, l’évoque ci-contre, tour d’horizon de ce que l’on sait à quelques jours de l’ouverture officielle du marché prévue le 1er janvier.

Peyrelade remplacé, le club n’est pas contraint par la DNCG

Indisponible jusqu’à la fin de saison, Alexis Peyrelade (genou) sera remplacé par un joueur de côté. « Un défenseur polyvalent », indique POM quand on lui demande le profil recherché. Et selon nos informations, des contacts seraient déjà noués avec un joueur de gros calibre, potentiellement évoluant dans l’élite. Ce qui accrédite la thèse avancée par Murat, toujours ci-contre, selon laquelle l’encadrement de la masse salariale et surtout des transferts prononcé par la DNCG il y a quelques semaines ne viendrait pas empêcher les Aveyronnais de se renforcer, dans la mesure du raisonnable évidemment. En tout cas, le club au 7,1M€ de budget prévisionnel pourrait voir son effectif bouger. Si le secteur défensif reste la priorité, le milieu de terrain et l’attaque ne justifieraient pas de grosses manœuvres. En tout cas, pas avant que des départs soient éventuellement actés. Là aussi Murat l’a clairement dit : l’objectif n’est pas d’augmenter l’effectif ruthénois qui compte aujourd’hui 27 éléments ; et les arrivées dépendront donc des potentiels départs.

Tout en précisant : « On ne se fera pas piller, aucune inquiétude là-dessus. Tout le monde est sous contrat. Et c’est moi qui décide, pas les joueurs, ni les agents. Je m’en fous : si j’ai décidé qu’un joueur ne part pas, il ne part pas, point. C’est là où je suis atypique dans le monde pro. »

Quid de Bonnet, des joueurs en manque de temps de jeu prêtés ?

Pour autant, si le chèque présenté s’avérait être suffisamment important - comme ce fut vraisemblablement le cas pour Jérémy Mellot cet été lors de son départ à Guingamp -, le bon de sortie deviendrait évidemment une réalité.

Est-ce que ce sera le cas pour le goleador Ugo Bonnet, sur qui tous les projecteurs ont été braqués ? Selon nos informations, Nîmes serait notamment sur les rangs. Le Raf et Murat précisant toutefois qu’ils n’ont jamais eu aucune offre ferme. Et le souhait de garder le leader d’attaque semble bien réel. Plus fort que la logique économique ? pas sûr du tout.

Enfin, les jeunes joueurs à fort potentiel pourraient aussi être attirés. Cela peut concerner Roche, Dieng voire Ouhafsa. Et certains autres en manque de temps de jeu (Guerbert, Jacob, Maury, Mathis…) pourraient demander à aller voir ailleurs. La solution d’un prêt en National serait alors une voie envisageable toujours selon le boss du club du piton.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

315 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement dans quartier c[...]

350 €

Cet appartement situé proche du centre ville et fraîchement rénové vous pro[...]

300 €

A deux pas du centre ville de Rodez et à proximité des toutes commodités. V[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?