Le Liadou du Vallon à Marcillac : une commercialisation qui tranche aussi

  • Nicolas Julvé vend la majorité de ses couteaux, Le Liadou du Vallon, grâce à internet. Du coup, il soigne son site.
    Nicolas Julvé vend la majorité de ses couteaux, Le Liadou du Vallon, grâce à internet. Du coup, il soigne son site. Rui Dos Santos
Publié le

C’est la très belle histoired’un couteau unique dontse servaient les vigneronsdu territoire pour fendre l’osier et lier la vigneen couronne. Installé dans la cité marcillacoise depuis octobre 2016, Nicolas Julvé contribue à sa renaissance. Les ventes, qui explosent, ont lieu dans le magasin collé à l’atelier et surtout sur internet. Il est présent sur de nombreuses tablesde chefs étoilés à Paris.

Il y a certes la boutique associée à l’atelier, au n°17 du quai du Cruou à Marcillac. "Une excellente vitrine", assure Nicolas Julvé, l’homme qui tient le manche pour tailler sa route, dans la bonne direction. Avec un peu de bouteille en la matière ! Il y a bien sûr les salons, comme le premier de la marque "Fabriqué en Aveyron", qui a eu lieu fin septembre à la salle des fêtes de Rodez. Ou bien, quelques jours plus tard, la 20e édition du marché des pays de l’Aveyron à Bercy, en plein cœur du 12e arrondissement, auquel il a participé pour la deuxième année consécutive. Un marché parisien qu’il vise avec la pointe de sa lame et qui reste une de ses cibles prioritaires. Il peut déjà s’appuyer sur quelques prestigieux ambassadeurs : les chefs aveyronnais Julien Boscus (Origines dans le 8e arrondissement) et Cyril Lignac (Le Chardenoux dans le 11e et Aux Prés dans le 6e) l’ont dressé sur les tables de leurs restaurants étoilés, sans oublier le chef atypique qui monte Tomy Gousset (Tomy & Co dans le 7e) ou encore une autre figure originaire de l’Aveyron, Christian Valette (La maison de l’Aubrac dans le 8e). Mais, le Liadou du Vallon, ce couteau "pliant, solide et fiable, avec une large lame pointant vers le bas et un ressort à cran plat ferme et nerveux", qui ne quittait pas la poche des vignerons de Marcillac (qui l’utilisaient pour fendre l’osier et lier la vigne en couronne), est vendu, essentiellement, par internet.

Le vignoble de Marcillac (200 hectares) renaît avec force depuis quelques années et le Liadou avec lui.

"Poursuivre le développement sur le même rythme qu’en 2019 !"

Cette initiative est donc à mettre au crédit de Nicolas Julvé. Installé sur l’artère principale marcillacoise depuis octobre 2016, ce Ruthénois de 49 ans, fort d’une formation commerciale (bac + 4) dans les services et métiers du commerce, en est tombé amoureux. Avec un premier coutelier au mois de mai 2018, puis un deuxième depuis quelques jours ("Pour étoffer l’effectif et répondre à une forte progression cette année", se réjouit-il, fatigué mais heureux), il a décidé de redonner vie à ce couteau : "Le Liadou a fidèlement conservé sa forme traditionnelle. Il est efficace, solide comme un bon outil, agréable à tenir en main et il porte l’histoire de tout un territoire". Après 2 500 en 2018, Nicolas Julvé est "fier d’annoncer" un bilan de 3 000 couteaux pour le millésime qui se termine dans quelques jours. Et le chiffre d’affaires va épouser la même courbe, passant ainsi de 160 000 à 200 000 €. Avec, en porte-drapeau (et qui a fait un véritable carton au marché de Bercy), le Liadou Original, équipé d’un manche de 12 centimètres en genévrier ou en chêne de foudre (le bois des grandes barriques du vin de Marcillac). La majorité de ces couteaux (le Petit Liadou, le Liadou Exception et le Liadou de table complètent l’offre), avec un positionnement "haut de gamme" (Nicolas Julvé parle de "luxe de terroir"), trouvent clients grâce au site internet. "C’est le principal poste d’investissement dans l’entreprise, confirme le maître des lieux. L’urgence est d’ailleurs de le faire traduire en anglais et en allemand. Il prend de l’essor et j’y accorde une importance capitale". Pour séduire Paris "mais pas uniquement", le Liadou tisse sa toile ! à quelques heures de Noël, avec sa traditionnelle période de vœux, quel est le souhait majeur du patron ? La réponse ne tarde pas : "Poursuivre le développement sur le même rythme".

Le Liadou du Vallon, 17 quai du Cruou, 12300 Marcillac. Téléphone : 05 65 67 15 12. Site internet : www.le-liadou.com. Facebook : Couteau. Liadou.
Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Marcillac-Vallon

298 €

LOCATION APPARTEMENT MARCILLAC 30 MN RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Au 1er : séj[...]

135500 €

INVESTISSEMENT LOCATIF ! Au cœur de Marcillac, laissez-vous séduire par ce [...]

82000 €

Terrain constructible de 753 m2 sur les hauteurs de Marcillac vallon ! . .[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?