Aveyron : mieux prévenir les situations de surendettement

  • La Banque de France a renouvelé son partenariat avec le conseil départemental d’accès aux droits.
    La Banque de France a renouvelé son partenariat avec le conseil départemental d’accès aux droits. Repro CPA
Publié le

Ces derniers jours, Éric Bramat, président du Tribunal de grande instance de Rodez, Olivier Naboulet, procureur de la République du département de l’Aveyron, président et vice-président du conseil départemental d’accès aux droits (CDAD) ont renouvelé avec Guilhem Blanchin, directeur de la Banque de France la convention de partenariat qui lie les deux organismes depuis 2014. Ce partenariat a pour principal objet de mettre à disposition des publics une assistance et une information en matière de prévention des situations de surendettement et/ou de difficultés relatives aux questions bancaires, en complément des informations et consultations juridiques que le CDAD dispense sur quatre sites aveyronnais :

Rodez : tribunal d’instance (0 565 734 300) ; Millau, tribunal d’instance (0 565 614 800) ; Villefranche-de-Rouergue, bâtiment Interactis (0 676 330 577) ; Espalion, hôtel de ville (0 565 511 030)

Les agents d’accueil, professionnels du droit ou membres d’associations agréées (Adavem : France Victimes 12) y orientent les publics vers les organismes ou instances habilités afin que chacun puisse accéder au droit.

Comme prévu par la convention, la Banque de France a dispensé ce même jour une formation aux représentants des structures sur le point d’accueil du tribunal de Rodez en présence des signataires de la convention. D’autres séances se tiendront en 2020 sur les sites aveyronnais précités.

Joel Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

29000 €

Terrain constructible de 1112 m2 proximité village et Villefranche de Rouer[...]

34000 €

Terrain constructible de 1 326 m2 proximité village et Villefranche de Roue[...]

300 €

Saint Affrique, centre-ville, à louer, studio avec balcon, 25 m² habitables[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?