Arthur Desmas, le gardien essentiel de Rodez

  • Arthur Desmas, le dernier rempart du Rodez Aveyron football.
    Arthur Desmas, le dernier rempart du Rodez Aveyron football. Centre Presse / Jean-Louis Bories / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Décisif à plusieurs reprises, avec des prestations ayant contribué à la prise de points par son équipe, le gardien de but, discret, se révèle précieux au sein du groupe sur le plan humain. Actuellement en vacances comme le reste du groupe, Arthur Desmas sera de retour à l'entraînement ce dimanche 29 décembre.

Lorsqu’il lui a été demandé de livrer son sentiment au sujet d’Arthur Desmas, Grégory Coelho s’est fendu, dans une réponse tout aussi élogieuse que celles effectuées par Laurent Peyrelade et Pierre Bardy, d’une phrase singulière. « Je suis content qu’il y ait un article sur lui », a-t-il lâché avec un enthousiasme sincère, suscité, au-delà des qualités footballistiques du gardien de but ruthénois, par celles dont ce dernier fait preuve dans l’intimité du groupe. « C’est quelqu’un qui ne parle pas pour ne rien dire. Quand il s’exprime, il a toujours un certain recul sur les choses. C’est intéressant de discuter avec lui », a-t-il détaillé, avant de glisser : « C’est un garçon que j’apprécie particulièrement et je trouve qu’on ne le met pas assez en avant ».

Parole rare mais juste

Ce manque de reconnaissance, dont le concerné, discret, ne semble pas souffrir outre mesure, le jeune défenseur s’est donc attelé à le combler en mettant en avant les qualités de l’ancien Niortais (2015-2018) sur le plan humain mais aussi, évidemment, technique.

«C’est un gardien très actif. Parfois, il fait jusqu’à sept parades dans un match ; c’est incroyable », a-t-il poursuivi, avant de mettre la saison actuelle du Breton en perspective : « L’an dernier, il n’a pas eu beaucoup de choses à faire car on avait la meilleure défense de National. Sans s’emballer, on peut dire qu’on a survolé la saison. Il n’avait pas vraiment pu se mettre en lumière mais on voyait déjà que c’était un grand gardien. En Ligue 2, c’est plus dur donc on le voit un peu plus et franchement, il marche sur l’eau ».

« L’équipe est montée d’un niveau et il a élevé le sien en même temps, a estimé Laurent Peyrelade, l’entraîneur ruthénois. Il s’est notamment amélioré dans le jeu au pied. Maintenant, il doit juste garder son âme d’enfant, être persévérant et capable de durer sur le plan de la motivation, mais ce qu’il a fait depuis le début de la saison confirme tout le bien que je pense de lui. »

« Toujours de bonne humeur »

Avec vingt-six buts encaissés, le Brestois est pourtant déjà allé ramasser cinq fois de plus le ballon au fond de ses filets en dixneuf journées qu’au cours de l’ensemble de la saison 2018- 2019, en National. « S’il a pris beaucoup de buts, ce n’est pas parce qu’il est moins bon mais parce que la défense est moins bonne », a coupé Peyrelade. Une analyse confirmée par deux chiffres publiés par la Ligue de football professionnel avant la douzième journée : à ce stade de la saison, celui qui est arrivé à Rodez à l’été 2018 était le seul gardien du championnat à avoir dépassé la barre des quarante arrêts (d’une unité, grâce, notamment, aux sept qu’il avait réalisés à Clermont, sur sept tirs cadrés, lors de la onzième journée), lui qui avait, par ailleurs, repoussé 74,5 % des tentatives qu’il avait subies.

« C’est l’une des pièces maîtresses de l’équipe. C’est quelqu’un qui est décisif, et c’est ce qu’on lui demande. Je sais que si jamais on fait un match un peu moins bon que d’habitude, il sera là pour sortir une ou deux parades importantes. Quand on prend des buts, lui et moi, on discute après, pour analyser les choses tactiquement », a indiqué Pierre Bardy, avant d’élargir le champ : «C’est quelqu’un qui est toujours de bonne humeur, qui a toujours envie d’en découdre et de jouer au foot, et ça, c’est important. Il a l’expérience de la Ligue 2 (il avait disputé deux matches lorsqu’il évoluait à Niort, en 2016-2017 et 2017-2018, NDLR), qu’on est peu à avoir, et il nous apporte beaucoup dans la gestion des matches et des semaines. Il s’y connaît et nous aide. Après, c’est quelqu’un qui est quand même assez discret, ce n’est pas lui qui va chambrer toute l’équipe. Il est hyper simple et quand il parle, tout ce qu’il dit est juste et fondé ».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

295 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZN SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très agréable [...]

326 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Studio lumineux sur Bourran[...]

399 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces très lumin[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir