L’épidémie de gastro s’installe en France

  • L’épidémie de gastro s’installe en  France
    L’épidémie de gastro s’installe en France
Publié le

Les cas de gastroentérite se multiplient en France. Trois régions sont particulièrement concernées : Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Grand Est.

Diarrhées, souvent accompagnées de douleurs abdominales et de vomissements… Pour les fêtes, un invité pas vraiment souhaité débarque : la gastroentérite. Selon le réseau de médecins Sentinelles, la semaine dernière, à l’échelle nationale, « le taux d’incidence des cas de diarrhée aigüe (…) a été estimé à 177 cas pour 100 000 habitants ».

Pour le moment, les régions les plus touchées sont la Nouvelle-Aquitaine (225 cas pour 100 000 habitants), la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (215) et le Grand Est (207).

Suivent les Pays de la Loire (191), l’Occitanie (186), la Normandie (181) et le Centre-Val de Loire (179).

Comment prévenir ?

On ne le répètera jamais assez, pour éviter la contagion, lavez-vous les mains plusieurs fois par jour. Ce sont elles en effet qui véhiculent le plus souvent les virus responsables de la gastro. Après un passage aux toilettes, au moment de la préparation des repas ou lorsque vous vous occupez de Bébé, l’opération est toujours la même : eau chaude, savon, sans oublier un séchage soigneux…

Vous êtes contaminé ?

La gastro-entérite, le plus souvent virale, peut être soignée en suivant quelques conseils alimentaires et diététiques. En buvant plus que d’habitude, afin d’éviter la déshydratation. En prenant des repas plus petits mais plus fréquents. Les repas copieux et les boissons glacées sont déconseillés, tout comme les fruits, les légumes crus, les autres aliments riches en fibres (céréales complètes, légumineuses…) et les produits laitiers.

Pour améliorer votre confort en cas de diarrhée, vous pouvez avoir recours à des médicaments disponibles sans ordonnance. Et si la diarrhée ou les vomissements persistent au-delà de deux jours, n’hésitez pas à consulter.

Et si votre enfant est concerné ? S’il s’agit d’un nourrisson, consultez s’il présente au moins trois selles liquides en quelques heures. Et n’oubliez pas de l’hydrater régulièrement grâce à des solutions de réhydratation orale (SRO) en poudre.

S’il est plus âgé, là encore, veillez à ce qu’il boive suffisamment, évitez de lui donner des aliments difficiles à digérer ou laxatifs (légumes verts, viandes, fruits acides…), proposez-lui des aliments anti-diarrhéiques (riz, pain grillé…).

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?