Cassagnes-Bégonhès : les postiers en grève demandent désormais une médiation

  • Dès le premier jour, les postiers avaient fait part de leur détermination.
    Dès le premier jour, les postiers avaient fait part de leur détermination. Repro CPA / / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le conflit a démarré le 17 décembre au bureau de Cassagnes-Bégonhès et concerne les villages de Cassagnes, Centrès,
Rulhac, Salmiech, Auriac-Lagast, Meljac, Arvieu, Ste-Juliette et Comps-la-Grand-Ville. 

L'année se termine mal au bureau de poste de Cassagnes-Bégonhès. Et ne démarrera pas mieux. Les postiers en grève, notamment en raison du non-remplacement  de deux facteurs sur les neuf qui assurent la distribution dans ce secteur du Lévézou et du Ségala, en appellent désormais aux services de la sous-préfecture, afin qu'une médiation soit menée. 

"Après avoir bataillé durant 8 jours, juste pour obtenir des négociations sur site, les agents avaient fait un pas de « géant » vers les propositions de la Direction, qu’à cela ne tienne la Poste en veut encore plus et provoque le « clash ». Hier, lundi 30 décembre, après 14 jours, les grévistes excédés ont compris que seule la médiation, demandée aux services de la sous-préfecture par les organisations syndicales CGT et SUD, pourra mettre fin à ce conflit" expliquent les représentants de l'intersyndicale dans un communiqué adressé aujourd'hui.

"Une intersyndicale qui appelle d'ailleurs à durcir la situation. "Soutenus vendredi dernier par l’ensemble des facteurs de Réquista, qui ont rejoint la grève, d’autres bureaux sont appelés au soutien dans les prochains jours et des actions vont avoir lieu. Ce mardi matin des usagers et des facteurs de Pont de Salars étaient présents au piquet de grève pour témoigner de leur solidarité aux agents en lutte. Les facteurs appellent les élus et la population à les soutenir dans leur action dont le but est de garantir en priorité un service public postal de qualité, préserver leur santé et maintenir les emplois dans nos villages" dit l'intersyndicale dans son communiqué.

A noter qu'une réunion est prévue le 2 janvier au matin.  

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

110000 €

Situé à 5 mn de Cassagnes Bégonhès sur la commune de Centrès, ce corps de f[...]

69000 €

Ensemble composé d'une maison de 424 m² à rénover entièrement, mais dont le[...]

149000 €

Maison de 158 m² habitables plus 48 m² de combles aménagés, l'ensemble divi[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir