Adopter un régime méditerranéen pourrait contribuer à préserver la santé rénale après une greffe

  • Cette nouvelle étude suggère qu'une alimentation basée sur le régime méditerranéen, ainsi qu'une consommation réduite de produits laitiers et de viande, diminuerait les risques d'insuffisance rénale chez les personnes greffées.
    Cette nouvelle étude suggère qu'une alimentation basée sur le régime méditerranéen, ainsi qu'une consommation réduite de produits laitiers et de viande, diminuerait les risques d'insuffisance rénale chez les personnes greffées. Lilechka75 / Istock.com / Lilechka75 / Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Une nouvelle recherche montre que les personnes qui ont subi une greffe de rein courent moins de risques de souffrir d'une altération de la fonction rénale s'ils suivent un régime méditerranéen. 

Malgré l'amélioration de la survie des reins greffés durant les premières années suivant la transplantation, la perte de la fonction rénale dans les 10 ans se produit encore chez plus d'un tiers des receveurs. Une nouvelle étude à paraître dans le Clinical Journal of Americain Society of Nephrology suggère qu'une alimentation basée sur le régime méditerranéen (poisson, fruits, légumes, légumineuses, noix et huile d'olive), ainsi qu'une consommation réduite de produits laitiers et de viande, diminuerait les risques. 

Dirigée par des chercheurs néerlandais de l'université de Groningen (Pays-Bas), la recherche a été réalisée à partir de questionnaires soumis à 632 adultes ayant subi une transplantation rénale et dont le rein de donneur fonctionnait depuis au moins un an. Les questions portaient sur leur régime alimentaire qui a été évalué selon un score pouvant aller jusqu'à 9. 

Les participants ont été suivis sur une période médiane de 5,2 ans. Au cours de ces années, 119 patients ont subi une altération de leur fonction rénale, tandis que 76 d'entre eux ont développé une insuffisance rénale. Plus l'alimentation du participant s'approchait de celle du régime méditerranéen, plus le risque de déclin de la fonction rénale et d'insuffisance rénale était faible. Chaque score supérieur de 2 points était associé à une diminution de 29% du risque de déclin de la fonction rénale et à une diminution de 32% du risque d'insuffisance rénale.

"Des preuves scientifiques de plus en plus nombreuses ont démontré les bienfaits du régime méditerranéen sur la santé cardiovasculaire et rénale. Dans cette étude, nous montrons que les personnes ayant subi une greffe de rein qui respectent davantage le régime méditerranéen sont moins susceptibles de subir une perte de leur fonction rénale", conclut le Dr Gomes-Neto, qui a supervisé les travaux. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir