Les footballeurs ruthénois la Coupe en chœur

Abonnés
  • Le groupe sang et or ici après le succès 3-1 au tour précédent à Poitiers.
    Le groupe sang et or ici après le succès 3-1 au tour précédent à Poitiers. Archives Centre Presse / Jean-Louis Bories / Archives Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Retour à la compétition aujourd’hui à Marseille face à l’Athlético (N3) pour les habituels pensionnaires de Ligue 2 ruthénois. Un 32e de finale de Coupe de France qu’ils ne comptent pas galvauder.

"C’est un 32e de finale de Coupe de France. Et c’est un objectif très fort chez nous cette année ! " Les tours de la Doyenne s’enchaînent et le discours du coach rouergat Laurent Peyrelade, lui, ne change pas. L’ancien Manceau avait fait des déplacements à Auch (N3, 0-5, 7e tour) et à Poitiers (N3, 1-3, 8e tour) des « priorités ». Pour que lui (arrivé au club en 2015) et les siens voient enfin l’entrée en lice des clubs de L1. La partie de cette fin d’après-midi au nord de Marseille, face à l’étonnant Athlético, ne déroge pas à la règle. « On veut jouer un gros chez nous ! », appuie encore le technicien.

« Envoyer un message fort »

Et pour cela, il a mis ses meilleurs hommes sur le coup afin de mettre le plus de chances de son côté de voir les 16es de finale. Enfin, ceux qui sont aptes. Car Valentin Henry et Yohan Roche sont suspendus alors que Loïc Poujol (adducteurs), Dorian Caddy, Francis Dady Ngoy et Boris Mathis (chevilles) sont tous blessés, sans oublier la blessure de longue date d’Alexis Peyrelade et alors que son remplaçant Alexis Alégué vient juste d’arriver et se retrouve donc non convoqué. Le coach a néanmoins voulu « envoyer un message fort » en embarquant pour ce court voyage dans les Bouches-du-Rhône (ils sont partis ce vendredi après-midi en bus) les brinquebalants Ugo Bonnet et Arthur Desmas, victimes d’inflammations respectivement au genou et au mollet. Les deux débuteront sur le banc, mais seront bien là. Avec leurs coéquipiers. À l’unisson. Pour entonner en chœur une partition qui doit les défaire de ce club de National 3 dont la cage est gardée par un ancien du Raf (2005-06), Paul Cattier. De ce club de N3 qui se verrait bien faire un exploit ; idéal du reste pour débuter une belle histoire sous sa nouvelle identité. Sauf que les Aveyronnais n’ont plus vu les 16es de finale de Coupe de France depuis 2009. Une éternité. L’occasion est trop belle pour eux. Il leur est donc interdit de la laisser filer.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

315 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement dans quartier c[...]

539 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Grand 3 pièces proche com[...]

378 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCEPièce principale donnant côté[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir