Decazeville : le lycée La Découverte fait son cinéma pour la huitième année

Abonnés
  • Lors d’un tournage de nuit.
    Lors d’un tournage de nuit. repro CPA
Publié le

Le lycée La Découverte entretient un lien particulier avec le cinéma. Pour la huitième année consécutive, l’atelier cinéma du lycée a repris son activité.

Il s’agit cette année de réaliser un clip à partir d’une chanson originale d’une élève du lycée. Le choix de la scénographie et de l’écriture filmique ont orienté le travail des étudiants vers une forme plus resserrée.

L’occasion pour eux de découvrir les techniques du cinéma et de déchiffrer les codes de la grammaire filmique.

L’idée était de donner un aspect surréaliste à des paroles déjà écrites et de travailler sur les genres en mêlant le fantastique à la comédie musicale.

Cet atelier offre aux lycéens decazevillois la possibilité de rivaliser d’ingéniosité et de faire parler leur imaginaire. Il s’agit de recréer des mondes possibles en travaillant sur leur univers quotidien, le lycée et la ville en particulier.

L’atelier est animé par Rémy Romain, professeur de philosophie au lycée et Jacques Tournebize, réalisateur agrée Éducation Nationale.

Mais c’est grâce à la Drac, au Rectorat et surtout à la volonté de Jean-Luc Viargues, le chef d’établissement, qu’un tel atelier peut exister. L’idée est d’initier les élèves aux secrets de la création.

En plein dans l’actualité

On peut dire que la pérennité de l’atelier cinéma au lycée de Decazeville s’inscrit dans l’actualité nationale car le grand écran a le vent en poupe, avec plus de 213 millions d’entrées sur toute la France, selon le Centre national du cinéma et de l’image. Il s’agit du deuxième niveau le plus haut depuis 1966 avec ses 234 millions d’entrées.

Signalons encore que durant ces cinq dernières années, la fréquentation des cinémas français se maintient au-dessus de la barre des 200 millions, malgré la concurrence de la vidéo en ligne, de YouTube et des services comme Netflix.

Dernière précision, la part du cinéma américain a progressé, atteignant 55 % en 2019.

Les films français ont connu une baisse mais représentent tout de même 35 % du marché.

Deux films se hissent dans le top 10 de l’an passé : "Qu’est-ce qu’on encore fait au Bon Dieu ?" (6,7 millions d’entrées) et "Nous finirons ensemble" (2,8 millions).

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

450 €

LOCATION APPARTEMENT T4 DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principal[...]

318000 €

SECTEUR DECAZEVILLE - Local Commercial 380 m² et entrepôt 200 m² sur un ter[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir