Robin et Jessica Fdida font monter les blancs en neige

  • Robin et Jessica organisent des ateliers tous les samedis.
    Robin et Jessica organisent des ateliers tous les samedis.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

En duo dans la vie comme aux fourneaux, les pâtissiers de Cocoricook se préparent à une année sucrée. Tartes, gâteaux des plus classiques aux plus originaux, ou encore macarons (leur spécialité), Robin et Jessica mélangent avec entrain savoir-faire et créativité. Leur enseigne Cocoricook est installée au 14 de la rue Peyrollerie, à Millau, dans une discrète petite allée où il sent bon la gourmandise. Ici, pas de boutique mais un “laboratoire”, une grande cuisine en somme, où s’active le jeune couple. Originaire de Normandie, Robin Fdida a fait ses études en pâtisserie à Paris. L’aventure aveyronnaise a commencé en 2016, à son propre compte, après une première expérience enrichissante au domaine de Saint-Estève. Il lance alors Cocoricook, et sera ensuite rejoint par sa femme, Jessica. En 2018, alors étudiante en médecine, la jeune femme a changé de cap pour rejoindre son homme aux fourneaux, une fois le CAP pâtisserie en poche. "Je l’aidais déjà avant cela. On peut dire que c’est lui qui m’a formée", confie-t-elle. Ultra-créative, Jessica a su mettre son sens artistique au service de leurs pâtisseries. Munie de spatules, de scalpels et autres poches à douille, sa spécialité c’est la décoration des gâteaux personnalisés.

Robin et Jessica vivent de leur passion. Plus encore, ils la mettent en partage avec les ateliers grand public qui ont lieu tous les samedis après-midi dans leur laboratoire. Ils accueillent chaque semaine six à dix apprentis d’un jour, venus découvrir une recette. "Le but, c’est qu’ils viennent les mains dans les poches, qu’ils repartent avec tout ce qu’ils ont préparé, et qu’ils sachent recommencer à la maison."

Samedi 4 janvier, cinq personnes ont participé à l’atelier galette des rois, l’incontournable dessert de ce jour d’épiphanie. Sous le regard bienveillant de Robin, ils ont préparé leur frangipane et relevé le défi de la pâte feuilletée maison. Ce rendez-vous hebdomadaire a largement contribué à leur notoriété auprès des particuliers, qu’ils soient de Millau où des alentours.

Cocoricook ouvre également son laboratoire aux personnes souhaitant passer le CAP pâtisserie en candidat libre, en proposant des formations intensives d’une semaine. "On voit toutes les bases ensemble pendant la semaine, au bout de laquelle je leur propose un examen blanc." Une précieuse occasion, pour ces étudiants sans professeur, d’asseoir leurs acquis et de répéter avant le grand oral.

Préparation des commandes, ateliers hebdomadaires, formation, sans oublier la gestion administrative de leur entreprise, les “tout-juste-trentenaires” n’ont pas le temps de s’ennuyer. Malgré le rythme soutenu, ils ne songent pas pour le moment à grossir les rangs, soucieux de préserver l’identité atypique de leur enseigne, au risque de décliner quelques commandes. "Ce qui est agréable, c’est qu’on ne fait jamais le même gâteau, jamais deux fois la même chose", contrairement à une boutique qui propose les mêmes pâtisseries en série. Cocoricook, c’est assurément une pâtisserie pas comme les autres, savoureuse et créative, un brin rock’n’roll, colorée et humaine. www.cocoricook-millau.com

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

290 €

Coeur de ville, proche de toutes commodités - Appartement T2 situé au 3ème [...]

138400 €

Idéalement situé dans le centre ville d'Entraygues à proximité de toutes le[...]

92000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de BARAQUEVILLE, à 50 m de l'avenue du ce[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir