Bien-être

Padel, la petite balle qui monte

  • Padel, la petite balle qui monte
    Padel, la petite balle qui monte
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

En Espagne, il est le sport de raquette numéro un, devant le tennis, dont il est proche. Né en Amérique du Sud, le padel – prononcer padèl – encore peu connu en France, semble séduire de plus en plus de pratiquants. Quels sont ses caractéristiques et ses atouts ? Eléments de réponse.

A première vue, une piste de padel ressemble à un petit court de tennis. Cette discipline serait d’ailleurs née au Mexique à la fin des années 60, dans le jardin d’un homme qui souhaitait réaliser un court – de tennis –  dans son jardin. Mais qui manquait de place… Et comme il ne souhaitait pas non plus envoyer les balles trop loin en dehors de l’aire de jeu, il avait aussi érigé quatre murs autour. D’où la présence de ces cloisons de verre ou de brique autour des actuelles pistes de padel, longues de 20 mètres de long. Et larges de 10 mètres.

Ludique

Les deux « camps » sont également séparés par un filet. En revanche, les raquettes ne sont pas cordées mais pleines, avec la présence de petits trous. Et le padel se joue uniquement en double, en s’aidant des cloisons, comme c’est le cas au squash. « Le padel séduit car il très ludique », souligne Séva Rault, directrice du club du TC Pau. « Contrairement au tennis, qui est très technique, une personne qui n’a jamais touché une raquette peut s’amuser rapidement ».

Autre avantage, sur le plan physique, cette nouvelle discipline serait un peu moins traumatisante – chevilles, genoux, hanche…- que le tennis. Et pour cause : le fait de jouer en double exige moins de déplacements, de courses et autres appuis. Par ailleurs, le rebond y est moins important qu’au tennis, si bien que la balle prend moins de vitesse. A tel point que selon Hubert Picquier, membre de la fédération française de tennis (FFT), auquel est affilié le padel, « des joueurs de tennis basculent vers le padel à partir de 40-45 ans, lorsqu’ils sont un peu cassés ».

En développement

La France recenserait environ 50 000 pratiquants, pour cette discipline « en plein essor », poursuit-il. Et si vous souhaitez pratiquer, sachez que le padel est proposé dans quelques structures commerciales qui disposent de plusieurs pistes, ou dans certains clubs qui en bénéficient également. En savoir plus sur : https://www.fft.fr/jouer/le-padel

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir