Maison France services : la famille s’agrandit à Marcillac

Abonnés
  • Déjà en fonctionnement, la Maison France services de Conques- Marcillac sera inaugurée samedi.
    Déjà en fonctionnement, la Maison France services de Conques- Marcillac sera inaugurée samedi. Repro CP -
Publié le

Samedi sera inaugurée à Marcillac la 7e Maison France services du département. Voulues par le président à l’issue du Grand débat national, ces structures ont vocation à remplacer avantageusement les Maisons de services au public.

Le réseau France services a officiellement vu le jour le 25 avril 2019 et s’appuie, selon les mots du Premier ministre, sur une "refonte complète du réseau existant des Maisons de services au public " (MSAP). L’Aveyron compte encore à ce jour huit de ces MSAP, amenées, donc, à être remplacées par des Maisons France services.

Si la philosophie de ces deux structures est sensiblement la même (permettre aux citoyens d’effectuer leurs démarches en ligne auprès des différents services de l’État), c’est le dimensionnement qui va changer de braquet : les Maisons France services s’appuient sur 9 partenaires obligatoirement présents : La Poste, Pôle emploi, Caisse nationale d’assurance maladie, Caisse nationale d’assurance vieillesse, Caisse nationale d’allocations familiales, Mutualité sociale agricole, ministères de l’Intérieur et de la Justice et impôts.

Plusieurs agents sont en charge de l’accueil France services : ils apportent au public des réponses sur les prestations et démarches en lien avec les neuf opérateurs nationaux inscrits dans la démarche, travaillent avec les mairies du territoire, les assistantes sociales du conseil départemental et de la MSA, mais aussi avec les structures partenariales locales telles que l’Espace emploi formation, le Point information senior ainsi que la Cyberbase, toujours dans le but d’amener des réponses aux usagers des services. Ils ont par ailleurs en charge l’accompagnement des habitants dans les démarches administratives notamment dématérialisées, par un suivi individualisé ou en mettant à disposition gratuitement les outils numériques nécessaires.

Désenclavement numérique

Arvieu fait partie des sept communes aveyronnaises à disposer d’une Maison France services. "Une bonne idée" qui "rend bien service" du point de vue du maire Gilles Bounhol qui a appris par surprise, au mois de juin de la bouche de la préfète Catherine de la Robertie, la labellisation permettant la transformation de la MSAP. Le public type est manifestement celui que le gouvernement cherchait à toucher : "Des personnes ayant des difficultés avec l’accès à l’informatique et à internet", confirme Gilles Bounhol.

"Ils peuvent y faire beaucoup de procédures administratives et être renseignés par des personnes compétentes", reprend l’élu. La commune a désormais davantage d’obligations, comme la formation des agents aux rudiments des principales administrations représentées.

Un bel outil de désenclavement numérique autour duquel reste cependant un travail de communication à réaliser, pour faire davantage connaître cette structure portée au niveau intercommunal et qui accueille trois personnels municipaux. "Une fois qu’ils sont allés à la Maison France services, les habitants disent “c’est bien” !", affirme Gilles Bounhol.

Cette recherche d’une meilleure visibilité fait aussi partie des objectifs de l’État, Édouard Philippe reconnaissant que "l’ancien dispositif des MSAP n’était pas bien identifié du public" et promettant du changement par le biais d’une "campagne de communication efficace tant au plan national que local".

Le président de la République a fixé pour objectif que l’ensemble des cantons soient couverts "par au moins une structure France Services afin de permettre à chaque citoyen d’être accompagné dans ses démarches dans un lieu unique, à moins de 30 minutes de son domicile".

Et ce, d’ici la fin du quinquennat soit avant 2022, ce qui représente 1 800 Maisons France services au niveau national.

Sept Maisons France services sont pour l’heure labellisées dans le département : Arvieu, Argences-en-Aubrac, Bozouls, Saint-Geniez-d’Olt et d’Aubrac, Marcillac, Naucelle et Réquista. En complément pour l’avenir, trois autres projets pourraient faire l’objet d’une labellisation : la maison de services au public de Sévérac-d’Aveyron, le projet sur la commune d’Entraygues sur Truyère et la maison de services au public de Rignac. Des créations sont par ailleurs attendues dans les communes de Luc-la-Primaube, Mur-de-Barrez et Laguiole.

Chaque structure labellisée est financée selon un forfait de 30 000 € annuel, qui représente une aide à la prise en charge des coûts de fonctionnement.

Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Marcillac-Vallon

23000 €

Sur les hauteurs de Marcillac, dans un environnement privilégié, à seulemen[...]

150000 €

Situé à 5 min de Marcillac dans un espace nature calme et recherché. Venez [...]

293 €

LOCATION APPARTEMENT MARCILLAC SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénovéEntré[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir