La progression démographique se fait à l’ouest

  • Martiel franchit la barre des mille habitants.
    Martiel franchit la barre des mille habitants.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Selon les chiffres de l’Insee, Villefranche a gagné 155 habitants depuis 2015. Mais la hausse est surtout sensible à Martiel, Savignac, La Rouquette et Toulonjac.

L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) vient de communiquer les chiffres des populations légales en vigueur à compter du 1er janvier 220. Les précédents en vigueur remontaient au 1er janvier 215. Quelles évolutions en cinq ans ? Comparaison des populations municipales, population de référence prise en compte pour le mode de scrutin électoral (liste bloquée ou panachage) et le nombre de conseillers, pour les principales communes de notre territoire, sachant que pour le département de l’Aveyron cette population municipale est passée de 276 229 à 279 206 habitants.

Commençons par la ville centre. En cinq ans, Villefranche-de-Rouergue a gagné, en population municipale 155 habitants (de 11 712 à 11 867). Mais, selon l’Insee, elle a rétrogradé au rang des villes du département, passant du 3e au 4e (pour 14 habitants), devancée désormais par Onet-le-Château.

Deuxième commune la plus peuplée d’Ouest Aveyron communauté, Villeneuve-d’Aveyron, qui affiche 1 988 habitants, avec une progression de 41 habitants. Vient ensuite La Fouillade, avec 1 081 habitants (perte de 15 habitants). Dans sa roue, arrive Martiel, qui avec 1 009 habitants (gain de 37) franchit le fameux seuil des mille. Ce qui implique un changement de mode de scrutin pour les prochaines municipales. Les Martiellois n’auront plus la possibilité de rayer des noms sur une liste, sous peine de nullité de leur vote.

Plus largement, les communes périphériques de Villefranche situées à l’ouest enregistrent une démographie positive : augmentation de 64 habitants pour Savignac (721), de 24 habitants pour La Rouquette (784), de 23 habitants à Toulonjac (747). Cette évolution devrait être confirmée dans les années à venir, avec le développement de la zone d’activités de la Glèbe et les entreprises qui s’y installent. Seule, la commune de Vailhourles n’en a pas jusqu’à présent profité, perdant 62 habitants entre 2015 et 2020, pour un total de 634.

Par contre, en prenant la direction du Ségala, la tendance est inverse. 1 974 habitants contre 2 040 à Rieupeyroux, 976 contre 1 013 à La Salvetat-Peyralès qui tombe sous la barre des mille habitants. Donc, au contraire de Martiel, ses électeurs pourront le 15 mars prochain, et éventuellement le 22, panacher.

Baisse démographique aussi pour Vabre-Tizac (moins 41 habitants), La Bastide-l’Évêque (moins 21) et Saint-Salvadou (moins 7), la nouvelle commune de Bas Ségala comptant aujourd’hui en tout 1 581 habitants. Morlhon-le-Haut connaît aussi une légère diminution de sa population (moins 12, à 557 habitants)

Sur l’autre frange du Ségala, Maleville reste stable à 953 habitants (plus 4), et encore plus Lanuéjouls à 731 habitants (plus un).

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

620 €

Résidence neuve sécurisée "Le Clos Des Consuls", appartement T1bis de 32 m2[...]

154000 €

Cet appartement est idéalement placé et bénéficie d'une excellente expositi[...]

75000 €

Cet immeuble avec trois appartements T3 et deux garages au rez-de-chaussée [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir