Le conflit de la Poste à Cassagnes-Bégonhès toujours dans l'impasse

  • Les postiers  de Cassagnes-Bégonhès et leurs représentants syndicaux devant la sous préfecture de Villefranche-de-Rouergue.
    Les postiers de Cassagnes-Bégonhès et leurs représentants syndicaux devant la sous préfecture de Villefranche-de-Rouergue. DDM - GUY LABRO
Publié le , mis à jour

C'est toujours l'impasse dans le conflit , qui dure depuis le 17 décembre, entre la direction de La Poste et les facteurs du bureau de Cassagnes-Bégonhès. 

Début de semaine, trois jours de négociation à la sous-préfecture  de Villefranche-de-Rouergue, sous la médiation de la sous-préfète, Pascale Rodrigo, n'ont pas permis d'aboutir  à un accord entre la direction de La Poste et les facteurs du bureau de Cassagnes-Bégonhès. Ce vendredi après-midi,   une invitation à une rencontre  sur le centre de distribution de  Luc-Primaube  , lancée par la direction , n'a pas reçu d'écho favorable de la part du personnel et des organisations syndicales. "Nous ne  négocierons  qu'en présence d'un  médiateur", disent leurs représentants. Des échanges ont eu lieu avec le cabinet de la  préfète.

 "Nous restons ouverts à la négociation pour trouver une issue à ce conflit", assure  pour sa part  Guillaume Holtzwarth, directeur de la  plateforme courrier colis d'Onet-le-Château, dont dépend le bureau de Cassagnes-Bégonhès. Il fait part aussi de son "sentiment d'incompréhension" dans ce conflit. "Je m'interroge sur la volonté ou non du personnel et de ses représentants d'en sortir."

Guillaume Holtzwarth justifie la réorganisation envisagée. "Elle est nécessaire pour s'ajuster  à la baisse du trafic courrier. À Cassagnes Bégonhès , il n'y en a pas eu depuis  12 ans, depuis que  cette baisse s'est amorcée." Rappelons que la Poste veut supprimer deux tournées pour passer de neuf à sept. "Avec tous les postes maintenus", précise le directeur  d'établissement.

Au cours de la médiation, le maintien temporaire  d'une huitième tournée a été fait. "Pour entendre la demande des agents. Ce serait un palier pour s'ajuster en souplesse", indique  Guillaume Holtzwarth. Les postiers de Cassagnes-Bégonhès , eux, souhaitent  que cette huitième tournée soit pérennisée. Concernant  leurs autres revendications  (organisation du travail,  repos,  congés, remplacements) , ils demandent des écrits. "Nous voulons un document qui acte les propositions. Pas de  carte blanche à la direction", souligne Patrick Conquand, responsable CGT FA PTT. Visiblement, la confiance n'est pas de mise.

Dans le cadre de ce conflit,  des camions de courrier avaient été bloqués hier matin sur  les plateformes de Villefranche, Albi et Millau. Quelques postiers villefranchois s'étaient joints au mouvement.

G.L. - DDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

69000 €

Ensemble composé d'une maison de 424 m² à rénover entièrement, mais dont le[...]

17500 €

A 5min de Cassagnes Begonhes dans un petit hameau en campagne, maisonnette [...]

171200 €

Entre Rodez et Albi, maison en pierre avec 4 chambres, pièce de vie, salle [...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir