Faut-il résister ou plutôt consentir à l’impôt ?

  • Le conférencier, Alexis Spire.
    Le conférencier, Alexis Spire.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’Université des Savoirs Partagés poursuit son cycle de conférences. La prochaine, qui se tiendra le mardi 21 janvier à 18 h 30, au cinéma Vox, aura pour thème "Résister ou consentir à l’impôt" (entrée : 7 €, adhérents : 4 €, jeunes et sans emploi : 2 €).

Cette conférence sera donnée par Alexis Spire, docteur d’État en sociologie, actuellement directeur de recherche CNRS à l’IRIS (Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux).

Après avoir longtemps travaillé sur les politiques de régulation de l’immigration, Alexis Spire s’est ensuite intéressé au rapport qu’entretiennent les Français avec l’impôt et aux perceptions des inégalités fiscales. Il a ainsi mené pendant plus de quatre ans une étude qualitative par observation et entretiens sur les rapports entre contribuables et administration fiscale. Cette étude a été complétée par une enquête quantitative auprès de plus de 2 500 contribuables sur leur perception des impôts et des services de l’État. Avec les résultats de ce travail de recherche, il a publié aux Éditions du Seuil en septembre 2018 "Résistances à l’impôt, attachement à l’État", un ouvrage particulièrement frappant par son caractère quasi prémonitoire de la crise des Gilets Jaunes qui s’est déclenchée peu après sa parution (17 novembre 2018).

À l’invitation de l’USP, Alexis Spire présentera, lors de sa conférence, les principaux éléments de cet ouvrage et analysera les paradoxes que l’on y découvre. Pourquoi les principaux bénéficiaires des aides sociales, alors qu’ils paient moins d’impôts que les autres, sont-ils ceux qui trouvent le système fiscal injuste ? Pourquoi ceux qui paient le plus d’impôts sont beaucoup plus discrets lorsqu’il s’agit de contester les dispositions qui les touchent ?

Plus que la pression fiscale, ce sont les inégalités perçues qui posent problème. Inégalités de traitement par l’administration fiscale devant laquelle les contribuables modestes se sentent souvent démunis et impuissants alors que les plus favorisés savent jongler avec les diverses niches et peuvent se faire aider par des conseillers. Inégalité dans la pression fiscale subie car la balance entre fiscalité proportionnelle et fiscalité progressive penche nettement vers la proportionnalité, ce qui pèse plus durement sur les foyers à faible revenu. En effet, que l’on soit riche ou pauvre, on paie tous la même TVA lorsqu’on fait nos achats…

"Cet équilibre, dit Alexis Spire, est à discuter et probablement à repenser pour que s’apaise le fameux ras-le-bol fiscal qui touche une partie de nos concitoyens". Il fera dans ce sens certaines propositions. De même suggère-t-il quelques pistes pour mieux informer les contribuables sur le devenir de leurs impôts, et ainsi les leur rendre plus acceptables. "Car si nous souhaitons tous que notre protection sociale à la française perdure, il faut bien la financer avec justice et équité."

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

156000 €

Charme et caractère pour cette maison proche du centre-ville à pied proposa[...]

595 €

A LOUER AGREABLE TYPE 3 DE BELLE SURFACE EN RESIDENCE AVEC ASCENSEUR (RE[...]

67000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Proche[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir