Football, Rodez : Alexis Peyrelade veut « être un joueur “normal” à la reprise le 20 juin »

Abonnés
  • Au bout de 20 minutes de jeu le mardi 3 décembre 2019 à Troyes, Alexis Peyrelade s'était écroulé en hurlant.
    Au bout de 20 minutes de jeu le mardi 3 décembre 2019 à Troyes, Alexis Peyrelade s'était écroulé en hurlant. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

Le jeune latéral ruthénois, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou début décembre, a été opéré à Toulouse ce jeudi.

Une bonne chose de faite. Victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit le 3 décembre dernier à Troyes, Alexis Peyrelade a été opéré jeudi en région toulousaine. « Tout s’est très bien passé, nous a-t-il indiqués aujourd'hui au lendemain du revers des siens face à Châteauroux (1-2), depuis chez lui. Le genou est nickel, pas du tout douloureux. » Passé entre les mains du docteur Xavier Cassard de la clinique des Cèdres à Cornebarrieu, le latéral de 22 ans va débuter en début de semaine prochaine sa rééducation. « J’en ai pour minimum deux mois », exprime le joueur qui a disputé cinq matches en Ligue 2. Et son choix s’est porté sur la structure toulousaine Adhoc Performances. « Elle est spécialisée dans la prise en charge de sportifs de haut niveau et ce sont des gens que je connais déjà. Sans compter que ce n’est pas trop loin de Rodez pour éventuellement revenir parfois voir les gars. »


Rééducation à Toulouse

 

Sur ses appuis dès le soir de son opération, Alexis Peyrelade a le lendemain débuté à pédaler sur le vélo. Difficile néanmoins de connaître davantage de détails du protocole mis en place, les aléas en cours de rééducation étant nombreux. Mais « dans l’idéal, dit-il, après deux-trois mois de rééduc’, je reprends le terrain seul début avril et les séances collectives mi-mai. » Avant d’éclairer encore : « Mon objectif, c’est de revenir à 100 %, d’être un joueur “normal” à la reprise le 20 juin. »

A.P.
Voir les commentaires
Réagir