Circulation - Déplacements

Le conseil départemental trace sa route comme à Saint-Mayme

Abonnés
  • De la rocade de Saint-Mayme,les usagers emprunterontune nouvelle route de 7,5 km pour rejoindre le Causse Comtal et contourner ainsi Sébazac.
    De la rocade de Saint-Mayme,les usagers emprunterontune nouvelle route de 7,5 km pour rejoindre le Causse Comtal et contourner ainsi Sébazac. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner

Certains chantiers initiés par le Département seront terminés cette année, comme le contournement de Sébazac avec la section Rodez-Causse Comtal.

Dans quelques semaines, à la mi-février, les élus auront à voter le budget global du conseil départemental. Dans ce dernier, une partie est programmée pour les travaux routiers effectués sur un réseau aveyronnais comptant près de 6 00 kilomètres (1 000 km de voies principales et le reste en voies secondaires). Chaque année, entre 35 et 50 M€ y sont consacrés. En 2019, ce sont ainsi 43 M€ qui ont été dévolus aux travaux routiers dont la plupart se termineront cette année.

C’est le cas de l’aménagement de la section Rodez-Causse Comtal permettant le contournement de Sébazac. Ce tronçon de 7,5 km (un tiers du trajet jusqu’à Laissac) reliera la RN88, rocade de Saint-Mayme, à la RD988 après le bourg de Lioujas et coûtera la bagatelle de 33 M€ – financé majoritairement par le Département avec une participation de la Région.

Création d’un giratoire sur la rocade de Saint-Mayme

" Ce chantier est réalisé, à la fois, pour pérenniser la RN88 jusqu’à Sévérac, desservir mais également sécuriser la liaison vers le Nord-Aveyron sachant que 24 000 véhicules empruntent au quotidien la route du giratoire Saint-Marc à la zone commerciale de l’Eldorado, ce qui en fait la plus chargée en Aveyron", expliquent Laurent Carrière et Laurent Ricard de la direction des routes et des grands travaux du Département. Les travaux sont réalisés en deux séquences. La première, du nouveau giratoire de Lioujas vers le nord du Causse Comtal, sur la RD988, est bien avancée.

Ouvrages et terrassement sont terminés et il ne reste donc plus que l’assainissement et les chaussées. L’enrobé de ces dernières sera effectué cet été.

Pour la partie sud où seront aménagées deux voies montantes et une voie descendante, deux ouvrages d’art sont actuellement en finition. Le terrassement, commencé en septembre dernier, est donc en cours (pour un coût de 11 M€) avec notamment 800 000 m3 de remblais à évacuer. Il sera terminé début juillet tandis que l’enrobé sera posé en septembre-octobre.

Avant cela, les usagers de la rocade de Saint-Mayme verront apparaître, fin janvier, une déviation de quelques dizaines de mètres afin qu’il soit créé un giratoire pour pouvoir accéder ensuite à ce tronçon de 7,5 km. Le chantier durera trois mois, ensuite les véhicules emprunteront ce giratoire.

De même, la route d’Ortholès, aujourd’hui fermée à la circulation, sera de nouveau ouverte à la fin de ce mois. En revanche, le chemin rural qui passe par le lieu-dit La Combe et à la carrière pourra de nouveau accueillir randonneurs et vététistes à l’automne 2020. Quelques jours avant la mise en circulation de cette liaison Rodez-Causse Comtal programmée à la fin de l’année.

Une RD911 largement transformée depuis 30 ans

Lancé en septembre dernier, sur la RD911 entre La Primaube et Millau, le chantier du lieu-dit Rousseau d’une longueur de 2,4 km (d’un côté le carrefour de Ségur et de l’autre, le Bois du Four) s’achèvera en juillet. L’idée du conseil départemental était de rectifier trois virages et de sécuriser également l’intersection avec la RD29 où la visibilité était faible. "Le monde agricole a joué le jeu et le projet a pu se concrétiser rapidement", notent les deux responsables. Un ouvrage agricole a ainsi été réalisé avec l’appui financier de la commune de Saint-Léons et de l’agriculteur. Le coût total de l’opération se monte à 2,30 M€ (la Région ayant également mis la main à la poche).

Depuis 1989 et l’élargissement de la route au lieu-dit Viarouge, le Département a engagé de très nombreux chantiers (Buscastels, déviation de Pont-de-Salars, côte de Saint-Germain, accès Micropolis, liaison A75, Le Rayret…), ce qui a considérablement changé la physionomie routière. Et, ce n’est pas terminé. Certains projets sont finalisés et n’attendent que l’aval des élus à travers le budget : créneau de dépassement à la Baraque du Pouget, sections Bois de Tries et Bois du Four notamment.

En chiffres

30 centres d’exploitation répartis sur le territoire.

450 agents en charge des routes.

1 438 ouvrages d’art (principalement des ponts).

5 909 km de routes départementales.

43 M€ l’investissement en 2019.

7 milliards d’euros de patrimoine routier.

La biodiversité également

Comme l’ont évoqué Laurent Carrière et Laurent Ricard de la direction des routes, les règles ont beaucoup évolué en matière de questions environnementales. Par exemple, pour le projet Rodez-Causse Comtal, de nombreux aménagements, non visibles forcément par les usagers, ont été réalisés en matière de biodiversité : mares pour les batraciens, gîtes pour les chauves-souris, refuges pour les loutres au niveau du ruisseau Ortholès… Tous les 300 mètres, un ouvrage a été créé pour le passage de la faune. De même que pour l’insertion paysagère, 9 km de haies ont été plantés…

Les chantiers réalisés en 2019

Sur la RD78, commune d’Argences-en-Aubrac, entre Sainte-Geneviève et Lacalm (280 000 €).

Sur la RD42, à Flagnac et à Saint-Parthem (1,5 M€).

Sur la RD638, à La Fouillade (350 000 €).

Sur la RD87, à Montsalès (130 000 €).

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

10000 €

C'est dans la copropriété 'Bellevue' que se trouve ce box indépendant avec [...]

235000 €

A proximité immédiate du centre ville. Grande maison de ville entièrement [...]

331 €

Dans le quartier du Faubourg proche des centres de formation, venez découvr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir