Une feuille de route toute tracée pour l’hôpital

  • Bertrand Perrin s’est voulu assez optimiste dans ses vœux pour 2020.
    Bertrand Perrin s’est voulu assez optimiste dans ses vœux pour 2020.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Bilan de 2019 et perspectives pour 2020 ont servi de fil conducteur à la présentation des vœux du directeur.

Une année encore compliquée et très active, en raison notamment d’un contexte national et régional à la fois budgétaire et réglementaire, à la fois exigeant et tendu ne facilitant pas notre activité hospitalière, mais aussi une année de vraies satisfactions, de confirmations positives et inédites voire enthousiasmantes". Ainsi, Bertrand Perrin a-t-il analysé 2019 pour l’établissement de santé de l’avenue Caylet qu’il dirige depuis le 25 septembre 2017, en introduction de ses vœux pour la nouvelle année, présentés mardi. "Deux faits marquants ont été enregistrés : le classement de l’hôpital en catégorie A et le recrutement de médecins ", a repris le docteur Jean-Marie Castex, président de la Commission médicale d’établissement et chef de la maternité, qui a rempilé pour un an. En 2019, sont arrivés de nouveaux médecins et chirurgiens : en pédiatrie, endocrinologie, ORL, oncologie, urologie, soins palliatifs.

Et 2020, justement ? "Des perspectives positives, des recrutements et des projets qui nous laissent beaucoup d’espoirs et de possibilités d’amélioration ", dit le directeur. " Des arrivées de médecins sont prévues", annonce-t-il, "Que l’activité hospitalière poursuive sur sa pente ascendante", souhaite pour sa part, le docteur Castex.

2020 doit d’abord être l’année de l’autorisation donnée par l’Agence régionale de santé (ARS) pour la chirurgie des cancers urologiques, après un avis favorable obtenu le 27 novembre dernier (le décret est attendu pour les jours ou semaines à venir). Et rappel en a été fait au nouveau directeur territorial de l’ARS, Benjamin Arnal, présent à cette cérémonie.

2020 doit aussi voir la concrétisation du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens et du projet d’établissement.

Renforcer les points forts

Dans le projet d’établissement figure la présentation à l’ARS et au conseil départemental du projet de construction d’un Ehpad en centre-ville, que le directeur juge "nécessaire" et de la restructuration-construction de Rulhe. "Notre établissement a beaucoup d’atouts" répète Bertrand Perrin qui veut "y croire". Avec la volonté de continuer à renforcer les points forts de l’hôpital et de poursuivre l’action dans la démarche qualité. Il souhaite aussi redonner "une dynamique entre la médecine de ville et l’hôpital ". Sur ce sujet, une réunion est organisée ce jeudi soir.

Sur le nouveau plan ministériel de relance des hôpitaux, des précisions sont attendues. autant par la direction que par le personnel. Pour Serge Roques, président du conseil de surveillance, cette cérémonie de vœux a pris un caractère particulier, étant la dernière après sa décision de quitter la mairie. Et de rappeler. "Si je suis arrivé à Villefranche, c’est grâce à l’hôpital, qui avec ses atouts, peut envisager l’avenir sereinement. ".

Mais, a-t-il averti " il faudra continuer à agir pour le défendre. " Son importance pour Villefranche n’échappe à personne.

C’est le premier employeur de la ville. Et même de la circonscription.

L’hôpital en chiffres

Activité hospitalière : 14 069 séjours ; 30 000 journées d’hospitalisation ; 115 000 consultations externes, dont 11 000 aux urgences ; 14 392 passages aux urgences avec 280 sorties Smur ; + 2,6 % d’activité sur la médecine et la chirurgie ambulatoire.

Maternité : 514 accouchements pour 518 bébés.

Traitement linge : 522 250 kg. Restauration : 410 000 repas fabriqués (10 000 livrés à l’extérieur). Investissements : 1,40 M€, somme à laquelle s’ajoutent 212 000 € pour le renouvellement de l’autocom et un crédit-bail pour le nouvel IRM. Finances : Dans le cadre du Plan de retour à l’équilibre demandé par l’Ars, augmentation des recettes de 145 000 € et économie sur les charges fixes de 640 000 €. Gain aussi de 246 000 € sur les achats. Personnel : 850 salariés et 70 médecins.

LABRO Guy
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

54000 €

Situé en coeur de bastide, dans rue commerçante, Immeuble composé en rez d[...]

476 €

Appartement très agréable, de type 2, possédant un séjour avec coin cuisine[...]

144000 €

A deux pas du centre ville, Place Fontanges, appartement T3 * 2° étage offr[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir