Paris Fashion Week : un homme aux multiples facettes en deuxième journée

  • L'élégance est décontractée chez Etudes avec des pièces tout en fluidité, dont ces chemises en soie imprimées, et des références cinématographiques comme le film d'animation de science-fiction "La Planète sauvage". Paris, le 15 janvier 2020.
    L'élégance est décontractée chez Etudes avec des pièces tout en fluidité, dont ces chemises en soie imprimées, et des références cinématographiques comme le film d'animation de science-fiction "La Planète sauvage". Paris, le 15 janvier 2020. SHOJI FUJII / SHOJI FUJII
  • Comme annoncé, Virgil Abloh a délaissé le streetwear pour une collection plus structurée mais tout en fluidité pour sa marque Off-White. Le tout agrémenté d'une touche poétique. Une première. Paris, le 15 janvier 2020.
    Comme annoncé, Virgil Abloh a délaissé le streetwear pour une collection plus structurée mais tout en fluidité pour sa marque Off-White. Le tout agrémenté d'une touche poétique. Une première. Paris, le 15 janvier 2020. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • C'est une collection fun et ludique que présente Y/Project qui joue sur les proportions et distorsions avec des pièces directement inspirées du corset qui est totalement réinterprété. Paris, le 15 janvier 2020.
    C'est une collection fun et ludique que présente Y/Project qui joue sur les proportions et distorsions avec des pièces directement inspirées du corset qui est totalement réinterprété. Paris, le 15 janvier 2020. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Le message est bien plus engagé chez Walter Van Beirendonck qui fait du vêtement une protection avec des pointes de la tête aux pieds, et des messages tels que "Save planet earth". Paris, le 15 janvier 2020.
    Le message est bien plus engagé chez Walter Van Beirendonck qui fait du vêtement une protection avec des pointes de la tête aux pieds, et des messages tels que "Save planet earth". Paris, le 15 janvier 2020. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Cape, veste courte, fluidité... l'Espagne s'est invitée à la Fashion Week Homme grâce à la marque Oteyza qui revisite les classiques de façon moderne et propose çà et là des vêtements androgynes. Paris, le 15 janvier 2020.
    Cape, veste courte, fluidité... l'Espagne s'est invitée à la Fashion Week Homme grâce à la marque Oteyza qui revisite les classiques de façon moderne et propose çà et là des vêtements androgynes. Paris, le 15 janvier 2020. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Raf Simons redéfinit la silhouette masculine en mixant les styles. Poétique, élégant, et un brin sportif, l'homme porte un blouson universitaire avec un écharpe ultra longue, et agrémente le tout de détails futuristes. Paris, le 15 janvier.
    Raf Simons redéfinit la silhouette masculine en mixant les styles. Poétique, élégant, et un brin sportif, l'homme porte un blouson universitaire avec un écharpe ultra longue, et agrémente le tout de détails futuristes. Paris, le 15 janvier. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - La deuxième journée de la semaine de la mode masculine a été marquée par le show du label Off-White porté par Virgil Abloh, qui prend un nouveau virage en délaissant le streetwear pour une collection plus structurée. Walter Van Beirendonck a également marqué les esprits avec une collection très engagée offrant aux hommes des vêtements pour se protéger contre le monde qui les entoure. Retour en images sur les temps forts de la seconde journée de cette Fashion Week Homme parisienne.


Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir