Famille

’13 reasons why’ n’aurait (finalement) pas eu d’effet sur le suicide des ados

  • ’13 reasons why’ n’aurait (finalement) pas eu d’effet sur le suicide des ados
    ’13 reasons why’ n’aurait (finalement) pas eu d’effet sur le suicide des ados
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Après avoir été pointée du doigt pour inciter les adolescents au suicide, la série américaine ’13 reasons why’ serait finalement hors de cause. En tout cas, les auteurs d’une première étude sur le sujet en 2019 reviennent, dans un travail récent, sur leurs précédentes conclusions.

En 2017, la première saison de la série ’13 reasons why’, diffusée sur la plateforme de streaming Netflix, racontait le suicide d’une adolescente victime de harcèlement. Ce sujet avait soulevé des critiques concernant le risque d’incitation au passage à l’acte pour les jeunes téléspectateurs. Une étude menée en 2019 par Dan Romer de la University of Pennsylvania avait montré une augmentation des décès par suicide chez les garçons de 10 à 17 ans dans les 9 mois suivant la diffusion de la série. Or une nouvelle étude, publiée par la même équipe de chercheurs dit à présent… tout à fait le contraire !

Une tendance depuis 2008

L’équipe a ré-analysé l’ensemble des données de sa précédente étude pour deux raisons : « l’impact aurait dû être plus significatif sur les filles car la série portait sur le suicide d’une lycéenne», explique Dan Romer. Et « nous n’avions pas pris en compte la tendance forte de hausse des suicides chez les adolescents de ces dernières années ».

En effet, l’incidence des suicides chez les garçons et les filles n’a cessé d’augmenter depuis 2008. Et l’année 2017 a été particulièrement marquante en ce sens. Le taux de suicide chez les garçons de 15 à 19 ans a augmenté de 21% entre 2016 et 2017. Chez les filles, cette hausse a été de 7% sur la même période.

C’est donc la tendance générale dans cette tranche d’âge qui a induit les scientifiques en erreur. Après relecture des données dans leur contexte, « il n’est plus possible d’attribuer à la série la hausse du taux de suicides chez les ados durant les mois qui ont suivi la diffusion », concluent les auteurs.

La crise économique de 2008 en cause ?

Mais alors, quelle est la cause de cette hausse du taux de suicide ? Il n’existe pas de consensus à ce propos. Deux hypothèses se détachent toutefois. D’abord, l’intensification de l’usage des réseaux sociaux. Mais surtout, le stress lié à la crise économique de 2008 et ses conséquences, associé à une plus forte pression des parents sur leurs ados pour de meilleurs résultats scolaires.

A noter : une autre étude menée par une équipe de l’Université du Michigan en 2018 avait déjà conclu que cette série ne provoquait pas de suicides.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir