Innovation - High Tech

"Cyberpunk 2077" repoussé à septembre

  • "Cyberpunk 2077" est repoussé à septembre 2020
    "Cyberpunk 2077" est repoussé à septembre 2020 CD Projekt Red / CD Projekt Red
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Alors qu'il devait paraître le 16 avril, le très attendu "Cyberpunk 2077" est retardé jusqu'au mois de septembre, comme le titre "Marvel's Avengers", lui aussi repoussé de six mois.

Cela pourrait être le jeu le plus important de l'année, mais il faudra attendre six mois de plus pour en avoir le coeur net.

Le titre de science fiction et d'aventure "Cyberpunk 2077", annoncé pour la première fois en mai 2012 et qui devait sortir en avril 2020, a cette fois été repoussé au 17 septembre 2020.

C'est le dernier projet en date du studio polonais CD Projekt RED, responsable de la trilogie médiévale fantasy à succès "The Witcher".

Le jeu vidéo de science-fiction s'articule autour du personnage de V, un mercenaire cyber-augmenté à la recherche de la clé de l'immortalité qui vit à Night City, réputée pour être "la plus dangereuse des mégapoles du futur".

"Cyberpunk 2077" est attendu du fait de son approche osée et exhaustive du format en monde ouvert, un format largement dominé par les franchises de Rockstar "Grand Theft Auto" et "Red Dead Redemption".

A l'instar de "Grand Theft Auto V" (qui lui aussi avait subi de nombreux retards) et son pendant multijoueurs "Grand Theft Auto Online", "Cyberpunk 2077" bénéficiera aussi d'une composante multijoueur, cependant discrète. Cet aspect aussi aura contribué aux retards cumulés par le titre, et ne pourra pas être proposé avant 2021.

"Cyberpunk 2077" a déjà été confirmé pour PlayStation 4, Xbox One et PC, mais pourrait aussi être proposé sur les prochaines consoles PlayStation 5 et Xbox Series X, ce qui n'a en revanche pas été confirmé.

Suite à la nouvelle date de sortie du jeu, l'un des PDG de CD Projekt RED a confirmé que ses équipes allaient devoir travailler d'arrache-pied pour finir le titre à temps. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir