Municipales 2020

Philippe Ramondenc déroule le menu pour Millau

Abonnés
  • « Il faut lier la Capelle, le Mandarous et les rues adjacentes. »
    « Il faut lier la Capelle, le Mandarous et les rues adjacentes. » Repro CP / CC / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Des lignes du programme ont été dévoilées samedi par Cap 2020. Des projets multiples soumis à la question de leur financement.
 

On a un peu abandonné la ville, les quartiers, les trottoirs, l’entretien… On a un peu abandonné les gens." Philippe Ramondenc ne partage pas, on s’en serait douté, la même vision du bilan des six années de Christophe Saint-Pierre à la tête de Millau. Pas tendre, il explique que les choix du maire sortant ne seront pas ceux de sa liste : "On en fera d’autres."

Ce sont ces choix-là qu’il a présentés ce samedi lors du dévoilement des grandes lignes de son programme dans son local de campagne.

En déclinant plusieurs thèmes, il a abordé les premiers points stratégiques. La démocratie participative, d’abord. Sans référendum à tout-va, le candidat aux Municipales a émis une boîte à idées, des comités de quartier élargis, des conseils consultatifs "pas créés à quelques mois des élections", entre autres.

La gestion financière ensuite, puis la transition écologique. Sur ce sujet, quelques exemples ont été donnés : passer de 30 % à 50 % l’alimentation bio dans les écoles ; favoriser et développer les circuits courts (créer une légumerie comme à Lons-le-Saunier) ; mettre en place un atelier de découpe et de transformation de la viande et un plan vélo. "Si la loi nous autorise à faire des aménagements en ce sens, nous aimerions créer des pistes cyclables mieux signalisées en ville et dans les quartiers. Ensuite, il y a la question des accidents sur les passages piétons. Des endroits stratégiques sont à repenser. Il faut notamment supprimer quelques places de parking qui obstruent la vision avant de traverser."

Habitat écoresponsable, rénovation thermique, fleurissement, jardin partagé en cœur de ville, canisites à revoir quitte à créer un parc à chiens, comme à Londres, sont des réponses à soumettre au futur conseil municipal. Un conseil qui, sous Philippe Ramondenc au fauteuil de maire, pourrait inviter les Millavois dans les débats.

"Vrai gymnase à créer"

L’attractivité économique a aussi été abordée dans le programme de Cap 2020 : "Le lien à faire entre l’espace Capelle-le Mandarous et ses rues adjacentes sera un projet fort. Beaucoup de commerçants se sentent abandonnés. À nous à mettre en place des moyens."

Sur la politique éducative, le programme de Philippe Ramondenc vise à "créer un Millau enseignement professionnel, une idée qui nous tient à cœur, pour former des plombiers, des maçons, etc. L’endroit, je le vois à l’Hôtel-Dieu. Ce serait une chouette idée en y mettant de l’intergénérationnel."

Mais aussi : "Installer un matériel de qualité dans les écoles et mieux former les personnels ; mettre en place une semaine du handicap ; sensibiliser les jeunes au mieux vivre ensemble, la mixité sociale ; créer une maison des jeunes municipale ; développer des aires de jeux dans tous les quartiers ainsi que des stages culturels et sportifs pendant toutes les vacances et accessibles à tous, etc."

Parmi les autres lignes du programme, le sport, la culture et la sécurité ont aussi été évoqués en ce premier dévoilement d’idées. Citons, entre autres, "la réalisation d’un terrain synthétique homologué et d’un beau gymnase, au bout de la troisième année de mandat, pour permettre aux sports collectifs de se développer et en y intégrant un parking ; créer des city-parks inclusifs ; soutenir les événements sportifs et culturels amenant de l’attractivité sur la ville".

Et de dévoiler encore "la mise en valeur de la Graufesenque et le musée de Millau", comme l’avait fait Lodève avec la talentueuse Maïthé Vallès-Bled ; "organiser des fêtes estudiantines ; poursuivre Bonheurs d’hiver ; rêver à un Puy-du-Fou".

Si, sur le futur complexe aquatique, la liste a regretté l’absence de toboggans, elle a enfin révélé d’autres idées sur la sécurité : "Remettre la lumière de 0 heure à 6 heures partout, favoriser la prévention plutôt que la répression, revoir les équipements des municipaux ainsi que la vidéosurveillance qui ne fait que déplacer les problèmes."

"Le réalisme et la rigueur guideront notre politique budgétaire. Elle sera, en accord avec la population, hiérarchisée et priorisée pour les nouveaux équipements."

En s’engageant à ne pas augmenter les impôts, que ce soit la part communale ou intercommunale, la liste Cap 2020 s’emploie à "la transparence dans nos choix. Entre le vote du projet et sa réalisation, nous avons constaté des écarts énormes de coûts pendant le mandat de Christophe Saint-Pierre : le Pôle petit enfance de 4,6 M€ à 6,2 M€, les quais de 3 M€ à 6,4 M€."

Et de rappeler que l’engagement de campagne du maire sortant en 2014 était de ramener la dette de 29 M€ à 25 M€ alors qu’elle se porte aujourd’hui à 31,5 M€. "Sans compter la vente des cessions immobilières à 5 M€ dans son mandat, ce qui porte la dette réellement à 36,5 M€." Philippe Ramondenc remémore encore une autre promesse de campagne de Christophe Saint-Pierre : "La prévision pour les investissements était de 30 à 35 M€ alors que le coût total du mandat est de 43,5 M€. Avec une évolution des taxes d’habitation et foncière de 19,7 %."

Avec un "autofinancement compromis" et un "encadrement de la cour régionale des comptes prévisible ", la liste a regretté de ne pas avoir eu le dernier rapport entre les mains. "Soit cela accompagne la décision du maire sortant de ne pas voter le budget en le faisant passer pour quelqu’un de responsable, soit c’est l’inverse. N’y a-t-il pas encore des cadavres dans les placards ? Si on y est, on verra."

Philippe Ramondenc assure qu’il se préoccupera "comme il faut" des demandes de subventions et résume son programme porté sur le budget ainsi : " Assainir les finances publiques, endiguer la pression fiscale et créer des équipements en phase avec les besoins recensés de la population."

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

570 €

N 425 - Un appartement F3 entièrement rénové comprenant un doubleséjour, un[...]

385 €

APPARTEMENT F1BIS - Situé au troisième étage d'une résidence avec vue sur l[...]

185000 €

Dans le centre de Millau, Immeuble de rapport actuellement libre de toute o[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir