Télé-médias

"Envoyé Spécial", la fenêtre sur le monde de France 2, fête ses 30 ans

  • Les journalistes Paul Nahon (G) et Bernard Benyamin remercient le public, après avoir reçu les Sept d'Or du meilleur animateur d'un magazine d'actualité et du meilleur magazine d'actualité et de reportage pour "Envoyé spécial"
    Les journalistes Paul Nahon (G) et Bernard Benyamin remercient le public, après avoir reçu les Sept d'Or du meilleur animateur d'un magazine d'actualité et du meilleur magazine d'actualité et de reportage pour "Envoyé spécial" PATRICK KOVARIK / AFP / PATRICK KOVARIK / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Depuis des décennies, c'est "une fenêtre sur le monde" pour les téléspectateurs français: le magazine "Envoyé Spécial" fête jeudi ses 30 ans, avec une soirée consacrée aux jeunes qui changent le monde, le retour d'anciens participants, et la rediffusion de reportages particulièrement marquants.

"Tout était à défricher", se souvient Bernard Benyamin, qui a lancé le magazine en janvier 1990 avec Paul Nahon, à la demande de la direction d'Antenne 2 (devenue France 2 en 1992). Car, rappelle-t-il, à l'époque, il n'existait pas de magazine de reportages diffusé en première partie de soirée, depuis la fin de l'émission mythique de l'ORTF "Cinq colonnes à la une" (1959-1968).

La période s'avère propice pour ce pari du service public sur l'information en prime time: en cette année 1990, le Mur de Berlin vient de tomber, le rideau de fer se fissure partout en Europe de l'Est, Ceausescu est exécuté, l'URSS vit son crépuscule et la première Guerre du Golfe éclate durant l'été...

L'émission bénéficie dès ses débuts d'une très grande liberté d'action, et avec ses reportages dans le monde entier, elle s'impose comme "une fenêtre sur le monde", souligne Bernard Benyamin.

"Tout était possible, sans aucune pression", déclare le journaliste, qui rappelle qu'"Envoyé Spécial" a bénéficié d'un alignement des planètes exceptionnel: l'émission est née avant l'apparition des chaînes d'info (LCI est lancée en 1994, iTélé en 1999), d'internet et des réseaux sociaux, et alors qu'il n'existait que 5 chaînes hertziennes au sein du PAF.

Elle suit dès ses débuts un grand principe: décrypter l'actualité, en allant au-delà des informations brutes diffusées dans les JT.

- "Entendre l'époque" -
Si l'émission s'est allongée et a subi d'autres modifications de son format, Elise Lucet, qui la présente depuis 2016 (elle a succédé à Françoise Joly et Guilaine Chenu, qui en avaient repris les commandes en 2001), assure que la ligne éditoriale reste la même: du reportage de terrain, de l'investigation et une grande proximité avec les téléspectateurs.

Elise Lucet, qui exerce la rédaction en chef du magazine avec Sébastien Vibert et Séverine Lebrun, se dit déterminée à faire vivre "cette grande rigueur" instaurée dès 1990 par Paul Nahon et Bernard Benyamin, qui a permis selon elle à l'émission, de s'inscrire dans la tradition des magazines d'investigation de la BBC ou des grandes chaînes américaines.

Sur la forme, l'émission doit continuer de s'adapter aux attentes des téléspectateurs, dit-elle, et tenir compte d'une diffusion qui se fait de plus en plus via les plateformes numériques. "On doit garder l'ADN et entendre l'époque", en s'appuyant sur les réseaux sociaux, qui permettent d'atteindre des téléspectateurs plus jeunes.

- Retour de grands témoins -
Une stratégie payante puisque le magazine a des audiences solides: 2 millions de téléspectateurs et 10% de part d'audience (pda) en moyenne entre septembre et décembre. La précédente émission, diffusée le 16 janvier, a grimpé à 2,8 millions de téléspectateurs et 13,6% de pda, son meilleur score depuis un an et demi.

Les audiences parmi les jeunes de 15 à 34 ans sont encourageantes, en particulier lorsque le magazine est consacré à des sujets sur l'environnement (13,3% de pda par exemple pour le numéro sur "la vie sans plastique" et 11,1% pour un autre consacré notamment au scandale Lubrizol).

Pour ses 30 ans, le magazine bénéficiera d'un dispositif exceptionnel, en trois temps. Durant la première partie de soirée, "Envoyé Spécial" se tournera vers l'avenir avec des sujets consacrés à des jeunes qui changent le monde: Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani.

En deuxième partie, on retrouvera des personnes qui ont témoigné dans les émissions et dont les histoires sont des marqueurs des grandes évolutions de la société en matière d'enfance, de famille, de travail, d'environnement...

Enfin, à 00H35, France 2 diffusera une "Nuit Envoyé spécial", avec un florilège des plus grands reportages de l'émission, distingués par des prix prestigieux.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir