Une biodiversité exceptionnelle et fragile

Abonnés
  • La biodiversité de la faune et de la flore vaut le détour.
    La biodiversité de la faune et de la flore vaut le détour.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Pas moins de 135 espèces animales, dont une grande partie fait l’objet de mesures de protection à l’échelle européenne, ont été inventoriées sur le site de Notre Seigne, ainsi que 160 espèces végétales.

Pas moins de 135 espèces animales, dont une grande partie fait l’objet de mesures de protection à l’échelle européenne, ont été inventoriées sur le site de Notre Seigne, ainsi que 160 espèces végétales.

C’est dire l’importance des lieux en matière de biodiversité et gestion hydraulique. Une nature qui protège l’Homme et que l’Homme doit protéger…

En se baladant sur le site de Notre Seigne et en empruntant les 500 mètres de pontons de bois, au travers de panneaux explicatifs, le promeneur découvrira notamment la biodiversité de la plaine.

Hirondelles, rouges-gorges, abeilles, tribu de lapins, milans noirs, grenouilles rousses, hérissons, loutres, bécassines, mais aussi petits rhinolophes (espèces de chauve-souris), renards, chouettes hulottes ou libellules déprimées (et oui !….) ont notamment été inventoriées parmi une flore essentielle : la Fritillaire Pintade (dit Pintadine par beaucoup), l’Iris des marais, la Véronique des champs ou encore (et la liste n’est pas exhaustive), le Cornouiller sanguin, l’ortie dioïque… Ces prairies de part et d’autre de l’Auterne (1) ont vocation à prévenir du risque d’inondations, en permettant à la rivière de s’étaler lors des crues.

Onet-le-Château a fait l’objet d’un classement "catastrophe naturelle inondations" en 1989, 1990, 1994 et surtout en 2003. En décembre 2006, l’État a mis en place un Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRI) sur le bassin versant de l’Auterne. Il permet de protéger cette zone d’expansion de crues, en interdisant toute nouvelle construction.

(1) Affluent de l’Aveyron de près de 8,5 km de long, le bassin versant de l’Auterne s’étend sur 38 km2, environ. Prenant sa source à La Loubière, il a pour principaux affluents les ruisseaux de La Roque ou Roudoulou et de Fontanges (rive droite) et le ruisseau de Saint-Mayme (rive gauche). Son débit normal (bien inférieur à 1m3/seconde) a été estimé à 40 m3/seconde lors des crues exceptionnelles, soit l’équivalent de 40 000 litres d’eau par seconde…

Pas moins de 135 espèces animales, dont une grande partie fait l’objet de mesures de protection à l’échelle européenne, ont été inventoriées sur le site de Notre Seigne, ainsi que 160 espèces végétales.

C’est dire l’importance des lieux en matière de biodiversité et gestion hydraulique. Une nature qui protège l’Homme et que l’Homme doit protéger…

En se baladant sur le site de Notre Seigne et en empruntant les 500 mètres de pontons de bois, au travers de panneaux explicatifs, le promeneur découvrira notamment la biodiversité de la plaine.

Hirondelles, rouges-gorges, abeilles, tribu de lapins, milans noirs, grenouilles rousses, hérissons, loutres, bécassines, mais aussi petits rhinolophes (espèces de chauve-souris), renards, chouettes hulottes ou libellules déprimées (et oui !….) ont notamment été inventoriées parmi une flore essentielle : la Fritillaire Pintade (dit Pintadine par beaucoup), l’Iris des marais, la Véronique des champs ou encore (et la liste n’est pas exhaustive), le Cornouiller sanguin, l’ortie dioïque… Ces prairies de part et d’autre de l’Auterne (1) ont vocation à prévenir du risque d’inondations, en permettant à la rivière de s’étaler lors des crues.

Onet-le-Château a fait l’objet d’un classement "catastrophe naturelle inondations" en 1989, 1990, 1994 et surtout en 2003. En décembre 2006, l’État a mis en place un Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRI) sur le bassin versant de l’Auterne. Il permet de protéger cette zone d’expansion de crues, en interdisant toute nouvelle construction.

(1) Affluent de l’Aveyron de près de 8,5 km de long, le bassin versant de l’Auterne s’étend sur 38 km2, environ. Prenant sa source à La Loubière, il a pour principaux affluents les ruisseaux de La Roque ou Roudoulou et de Fontanges (rive droite) et le ruisseau de Saint-Mayme (rive gauche). Son débit normal (bien inférieur à 1m3/seconde) a été estimé à 40 m3/seconde lors des crues exceptionnelles, soit l’équivalent de 40 000 litres d’eau par seconde…

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

520 €

ONET LE CHATEAU quartier des Balquières venez découvrir ce bel appartement [...]

181780 €

Aux Costes Rouges, maison avec jardin attenant comprenant : vaste séjour / [...]

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir