Cinéma

Villefranche-de-Rouergue : les ambitions de Sébastien Tacquet pour Le Vox

  • Sébastien Tacquet dans le hall d’accueil bleu.
    Sébastien Tacquet dans le hall d’accueil bleu. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

C’est aujourd’hui que rouvre Le Vox après trois semaines de petits travaux et divers aménagements.

Dans un hall d’accueil devenu bleu, des bruits de perceuse et d’aspirateur mélangés se font entendre alors que quelqu’un astique les vitres. J-1. Hier, le cinéma Le Vox se refaisait encore une beauté pour une réouverture très attendue aujourd’hui. C’est quand on en est privé que l’on s’aperçoit de l’importance que prennent certains lieux dans nos vies. Et Le Vox fait partie de ces institutions, à Villefranche, auxquelles les habitants sont très attachés.

C’est aussi sous son charme qu’est tombé Sébastien Tacquet, dirigeant avec son épouse et sa mère, depuis Antibes, les sept cinémas CinéAzur disséminés dans le grand Sud-Ouest. "C’est un cinéma très mignon avec une véritable âme ", confie ce grand gaillard quarantenaire qui a également eu un coup de cœur pour la Bastide. " Une ville authentique avec beaucoup de charme ". Sébastien Tacquet loue aussi l’accueil des partenaires et des entreprises de Villefranche. "Ça se passe à merveille ". La lune de miel ne fait que commencer car les projets de ce nouveau gérant, qui rend hommage à la passion de ces prédécesseurs, devraient ravir tous les cinéphiles. Et la programmation parle d’elle-même. Les blockbusters, les grosses sorties nationales commerciales, vont cohabiter avec des films art et essai. "Dans toutes mes salles je propose 35 % d’art et essai car c’est une part importante de ce que doit être un cinéma. Il faut à la fois du divertissement et du culturel. Ce n’est pas ça qui est rentable mais c’est important d’aller chercher tous les publics ".

Ce que l’on constate aussi, c’est une plus grande amplitude des séances. " La plus belle vitrine du cinéma ce sont ses séances. Il faut proposer trois à quatre séances par jour pendant 365 jours ". Les spectateurs des deux salles (une de 200 places et une autre de 80 places) pourront aussi bénéficier d’améliorations techniques (qualité image et son) réalisées dans les cabines de projection.

Les week-ends les séances de films pour un public jeune seront bien évidemment poursuivies tout comme le dispositif éducation à l’image, en partenariat avec les établissements scolaires.

Et en septembre prochain, des séances de retransmissions d’opéras et de ballets seront proposées. Côté pratique, un terminal de carte bancaire (à partir de 1 € mais plus de chèques) pour payer confiseries et places a été installé. Très bientôt il sera aussi possible de réserver sa place sur le site CinéAzur ou Allociné. Une employée a été recrutée à l’accueil et deux autres devraient l’être prochainement pour accueillir un public en augmentation.

Le Vox comptabilisait les 35 000 entrées par an, Sébastien Tacquet vise les "50 000 dans deux ans pour que ce soit viable".

On le voit beaucoup d’innovations au Vox car Sébastien Tacquet, passionné par son métier a beaucoup d’ambition pour ce cinéma. Il visionne environ trois nouveaux films par semaine et court les festivals. Son dernier choc "Parasite" qu’il a vu à Cannes et dont il a du mal à se remettre.

Marie-Christine Bessou
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

67000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Proche[...]

58000 €

Aux portes de la ville, dans un secteur résidentiel calme, terrain plat de [...]

262500 €

Idéalement situé sur le "tour de ville", bel immeuble en pierre comprenant [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir