Culture et Loisirs

L’exposition avicole sera encore plus belle

  • L’exposition peut faire naître des vocations.
    L’exposition peut faire naître des vocations. Photo archives / Photo archives
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Elle se déroule samedi et dimanche à la salle des fêtes de Treize Pierres. Elle servira de support à sept championnats.

Des lapins, des pigeons, des poules : l’exposition avicole qui chaque année prend ses aises dans la salle des fêtes de Treize Pierres en regorge. "Cette année, en plus, nous aurons beaucoup de gros animaux : des dindons, des oies (de Toulouse, de Vendée, à bavette, de marais), des faisans, des paons. Des petits animaux aussi tels des cailles et des tourterelles", indique Dominique Barrère, le trésorier du Cercle avicole du Bas Rouergue, que préside Boris Cortijos (secrétaire : Chantal Luisy).

Il n’en reste pas moins que lapins, pigeons et poules vont constituer le gros des troupes. Avec une qualité de présentation très soignée. "Nous avons cette année sept championnats", informe Dominique Barrère. Détaillons-les : championnat de France du lapin alaska, coupe de France de la poule wyandotte, championnat régional du pigeon texan, du pigeon strasser, du lapin lièvre belge, du lapin rex et du lapin celec (aux extrémités colorées). " Qui dit championnat, dit animaux beaucoup plus jolis. Et cela attire le public", a constaté Dominique Barrère, lui-même "lapinier" et participant aux concours.

Cette fin de semaine, samedi (de 9 heures à 20 heures) et dimanche (de 9 heures à 17 heures, avec le matin à 8 heures un petit-déjeuner aux tripous), les visiteurs pourront donc s’en mettre plein les yeux. Et si l’envie leur en dit, acheter des animaux. "Nous arrivons en fin de saison, beaucoup sont à vendre ", indique le trésorier du Cercle avicole, association qui regroupe une trentaine d’adhérents, du Villefranchois mais aussi du Tarn-et-Garonne et du Lot. Un club où règne une bonne ambiance. "Nous sommes une petite famille", dit Dominique Barrère. qui lance un appel aux jeunes pour assurer la relève. "Nous essayons de transmettre notre passion. Il faut des jeunes pour sauver l’aviculture".

Demain, vendredi, des lycéens de la Vinadie à Figeac, assisteront aux opérations de jugement des sept concours. Et le Cercle avicole a reconduit son concours de dessins à destination des écoles primaires, dont les prix seront remis samedi. Des vocations peuvent naître.

LABRO Guy
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

468 €

Appartement de type 3 d'environ 61m² composé d'une pièce principale, un WC,[...]

30.62 €

Quartier Faubourg, place de parking non couverte au sein d'une résidence sé[...]

55000 €

Vabres l'Abbaye, à vendre, garage avec 12.9 hectares de terrains. Raccordé [...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir