Municipales 2020

Christian Teyssèdre, un programme bien avancé pour Rodez

Abonnés
  • Christian Teyssèdre  et quelques-uns de ses colistiers, avant la photo  de la liste entière « d’ici peu », promet le candidat.
    Christian Teyssèdre et quelques-uns de ses colistiers, avant la photo de la liste entière « d’ici peu », promet le candidat. Centre Presse / Mathieu Roualdès / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Création d’un nouvel Ehpad, d’un gymnase en centre-ville, d’une brigade verte… Christian Teyssèdre et ses colistiers ont dévoilé une quarantaine de projets pour le futur mandat. Tour d’horizon.

Depuis le début de l’année, Christian Teyssèdre est sur tous les fronts. Quotidien de maire, représentation lors des sempiternelles cérémonies de vœux et… campagne électorale, des réunions jusqu’au porte-à-porte. "On va encore accélérer, je suis en pleine forme", sourit d’ailleurs le sexagénaire. à un mois et demi du premier tour, le 15 mars, l’ancien socialiste, devenu marcheur, veut mener la danse. Et les projets fusent ! "C’est un rouleau compresseur…", confiaient récemment certains de ses adversaires, las de voir autant de promesses sortir de la botte de l’édile actuel. Si le projet global de la liste "Notre parti, c’est Rodez" et ses "120 propositions" sont attendus pour le 15 février, Christian Teyssèdre en a déjà dévoilé une quarantaine dans un récent tract électoral.

Brigade verte, coup de neuf aux squares, forêt urbaine…

Vendredi, lors d’une conférence de presse, il s’est notamment attardé sur l’environnement, son cheval de bataille depuis le début de la campagne. En annonçant notamment la création d’une brigade verte, joignable par téléphone et pouvant intervenir en moins d’une heure pour en finir avec les "incivilités écologiques".

Le candidat a également annoncé son envie de redonner un coup de neuf à tous les squares de la ville, de revégétaliser plusieurs endroits, dont la place d’Armes, de développer les jardins familiaux, de créer une forêt urbaine rue Béteille, etc. "L’enjeu écologique est celui de la prochaine décennie. Il faut agir et on le fera", appuie le maire qui, dès samedi prochain, organisera une journée citoyenne afin de sensibiliser tout le monde sur "le fléau des mégots jetés dans la rue, la propreté des berges de Layoule et les circulations douces".

Gymnase en centre-ville, Ehpad à Bourran…

Outre ces propositions teintées de vert, la liste a dévoilé d’autres projets… d’envergure. à commencer par la création d’un quatrième Ehpad, à proximité de l’hôpital de Rodez. La mairie a déjà le terrain, le nombre de chambres est déjà connu (environ 80) et l’établissement, à l’image du tout nouveau Combarel, permettra le déménagement de plusieurs résidents de l’actuel Ehpad de Saint-Cyrice… Autre proposition : celle de créer un gymnase en centre-ville et "très rapidement car la demande des clubs sportifs est forte". Ce dernier verrait le jour, juste à côté de l’Amphithéâtre, en lieu et place de l’actuel parking tout en haut du boulevard Ramadier, en face du Carrefour Contact. Un autre gymnase est également en projet, cette fois à Vabre, à côté des courts de tennis.

Bref, des projets en veux-tu, en voilà ! Et tout cela en six ans ? "Bien entendu, on va aller très vite même", répond sans sourciller Christian Teyssèdre. "Une bonne gestion des finances d’une ville permet de transformer celle-ci. Et c’est ce que nous faisons depuis 2008. Aujourd’hui, on peut investir massivement et sans avoir recours à l’emprunt… On veut être meilleur que premier désormais ", conclut-il, en référence au récent classement faisant de Rodez, la 12e ville de France où il fait le plus bon vivre. Et la première des agglomérations de 20 000 à 50 000 habitants.

Mais encore…

Dans cette première ébauche du programme, on peut également y lire la création d’une auberge de jeunesse, à la chapelle des Capucins, la réalisation d’une deuxième maison de santé, dans les locaux actuels de l’Agglo place Adrien-Rozier, la reconstruction de l’école Paul-Ramadier, la rénovation de celle de Flaugergues, la mise en place d’un dispositif pour contrôler le bruit des motos, la baisse du tarif résident pour le stationnement, l’élargissement des zones limitées à 30km/h à la demande des habitants, l’installation de 100 bancs publics, l’aide à la SPA pour créer une chatterie… Sans oublier une halle pour les métiers de bouche, en face de la mairie, des vélos électriques en libre-service, un retour à double sens de la rue Saint-Cyrice.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

401 €

RODEZ : Déco contemporaine pour ce T1 Bis spacieux et lumineux, comprenant [...]

406 €

A LOUER RODEZ RUE DE BRUXELLE A louer appartement deux pièces au 1er étage[...]

290000 €

Grande maison familiale !Voici une maison sur 1 300 m² de terrain composée [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir