Saint-Geniez : le meurtrier présumé reconnaît les faits

  • Les gendarmes ont longuement cherché samedi des indices expliquant les faits...
    Les gendarmes ont longuement cherché samedi des indices expliquant les faits... Centre Presse / Rachid Benarab / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Ce dimanche après-midi, l'une des trois personnes placées en garde à vue depuis samedi matin, interpellées après le décès de Florent, 33 ans, a reconnu avoir porté le coup de couteau qui a mortellement blessé sa victime, au cours d'une bagarre samedi matin à Saint-Geniez. 

Les trois personnes, deux hommes et une femme, interpellées dès après les faits, tôt samedi matin à Saint-Geniez, étaient toujours aux mains des gendarmes ce dimanche. Leur garde à vue avait été prolongée par le procureur de la république, leur alcoolisation ne permettant pas leur audition dans la journée de samedi. Au cours de cette journée de dimanche néanmoins, l'un d'eux, un homme âgé de 28 ans, a reconnu avoir porté un coup de couteau à la victime, au cours d'une bagarre qui a débuté dans l'appartement où le quatuor était réuni, pour se terminer dramatiquement dans la rue. La victime est décédée lors de son arrivée à l'hôpital. C'est l'une de ses connaissances, qui n'était pas présente au cours des faits, qui a alerté les sapeurs-pompiers. Mais des zones d'ombre demeurent dans ce dossier. La garde à vue est donc maintenue pour les trois personnes jusqu'à demain matin, lundi. Elles devraient alors être déférées au parquet de Montpellier, qui s'est saisi de l'affaire. 

Plus d'informations dans l'édition de Centre Presse de lundi 27 janvier

 

C.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint Geniez D'olt Et D'aubrac

292 €

Au 2ème étage d'un immeuble avec beaucoup de cachet, appartement T2 Duplex [...]

390 €

SAINT GENIEZ D'OLT : T4 lumineux et plein de charme avec ses poutres et se[...]

63600 €

EN EXCLUSIVITE avec notre agence, , ,Au centre ville de St Geniez, ,petit[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint Geniez D'olt Et D'aubrac
Réagir