trail du lévézou

Sébastien Cantagrel s’impose d’un rien à Pont-de-Salars

Abonnés
  • Sébastien Cantagrel, ici en solitaire, s’est imposé au sprint.
    Sébastien Cantagrel, ici en solitaire, s’est imposé au sprint. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Sébastien Cantagrel a remporté d’une courte tête le 13 km du Trail du Lévézou, dimanche 26 janvier, à Pont-de-Salars, première manche du Challenge Aveyron.

S’il y avait bien une course à ne pas manquer, hier, à Pont-de-Salars, c’était le 13 km du Trail du Lévézou, support de la première manche du Challenge Aveyron. « C’était une course hyper serrée, avec une arrivée quasiment au sprint. Les dix premiers se tiennent en trois minutes, le top 5 même pas en deux, se réjouit Pierre-Henri Creyssels, l’un des organisateurs. C’était sympa de voir un niveau aussi relevé et de très bons coureurs locaux. »
Tellement serrée que Sébastien Cantagrel (Hoka) l’a emporté avec seulement huit secondes d’avance sur Nicolas Boyer (Bozouls). Le Saint-Affricain Thibaud Balmefrezol complète le podium, en terminant à 51’’ du vainqueur.
Chez les femmes, la densité était bien moindre : la Ruthénoise Erna Fontein (photo ci-contre), qui était la grande favorite, s’est baladée. Elle a passé la ligne d’arrivée avec 3’02’’ d’avance sur sa dauphine, Sophie Marre (Olemps). La troisième a même fini à 8’05’’... « La première vient du triathlon, donc elle a une bien meilleure vitesse. »

« On est très satisfait »

Un plateau beaucoup moins relevé sur le 24 km également, avec la victoire facile de Camille Sola. L’Héraultais a mené de bout en bout, reléguant Sébastien Valery (La Druellois) à près de cinq minutes. « Il a appelé au dernier moment et a pu participer grâce au désistement d’un coureur, rigole Pierre-Henri Creyssels. Sinon, le reste du podium est sans surprise. » Pareil côté féminin, sauf que la Ruthénoise Armelle Raoul était connue des organisateurs et avait le statut de grande favorite. Si elle a conclu l’épreuve environ 4’30’’ avant Evelyne Cance (Montpellier), les écarts étaient pourtant moins élevés que d’habitude. « Il y a eu une belle densité. »
En ce qui concerne l’affluence, comme depuis trois ans, le trail affichait complet avec 350 inscriptions : 250 sur le 13 km et 100 sur le 24. « Avec les accompagnateurs massés au départ puis à l’arrivée, ça faisait pas mal de monde. On est très satisfait, les gens l’étaient aussi, apprécie Pierre-Henri Creyssels. En plus, on a eu une météo clémente. »
Malgré ce succès, l’association organisatrice de l’événement, Sports nature Lévézou, ne veut pas accueillir plus de participants. « C’est surtout pour continuer à proposer un service de qualité, parce qu’on fait nous-mêmes la cuisine. Si on donnait plus de dossards, il y aurait trop d’attente et on serait vraiment serré dans la salle des fêtes », explique le bénévole. Car il faut savoir que c’est en partie le menu d’après-course, dans lequel figure le fameux burger maison, qui fait la renommée du Trail du Lévézou.
à noter que la deuxième manche du Challenge Aveyron se tiendra le 1er mars, à Livinhac-le-Haut.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir