Famille

Fumer et boire durant la grossesse augmente le risque de mort subite du nourrisson

  • Fumer et boire durant la grossesse augmente le risque de mort subite du nourrisson
    Fumer et boire durant la grossesse augmente le risque de mort subite du nourrisson
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Enceinte, fumer et boire au-delà du premier trimestre conduit à un risque 12 fois plus élevé de mort subite du nourrisson. Une preuve supplémentaire (s’il en fallait une) que le tabac et l’alcool doivent être proscrits en cours de grossesse.  

La mort inattendue du nourrisson (ou mort subite du nourrisson) est décrite comme tout décès survenant brutalement avant les 2 ans de l’enfant. Elle est parfois inexpliquée. Mais elle peut aussi être liée à certaines pathologies, à un accident de couchage ou parfois des violences subies.

Une étude du National Institute of Health aux Etats Unis révèle que d’autres facteurs extérieurs peuvent entrer en jeu. C’est le cas de l’alcool et du tabac. De 2007 à 2015, les scientifiques ont suivi près de 12 000 grossesses. Au cours de ce travail, 66 bébés sont décédés dont 28 d’un syndrome de mort subite du nourrisson.

Les auteurs ont observé que lorsque la maman fumait et buvait durant sa grossesse, le risque de mort subite était multiplié par 12 ! Lorsqu’elle ne faisait « que » fumer au-delà du premier trimestre, le risque était 5 fois plus élevé, et 4 fois, lorsqu’elle ne faisait « que » boire.

« Nos résultats soutiennent la recommandation actuelle de l’Organisation mondiale de la santé selon laquelle les femmes ne doivent ni boire ni fumer pendant la grossesse », concluent les auteurs. « Cela souligne aussi qu’une double exposition représente un plus grand risque de mortalité infantile. »

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir