Bac : la FCPE demande l’annulation des premières E3C

  • Bernard Anglade, président départemental de la FCPE
    Bernard Anglade, président départemental de la FCPE DDM
Publié le

L’organisation de parents d’élèves a constaté plusieurs dysfonctionnements dans le déroulement des épreuves de contrôle continu.

E3C, un nouvel acronyme pour épreuves communes de contrôle continu. Une évaluation mise en place dans le cadre de la réforme du baccalauréat. Et dont les premiers pas soulèvent bien des critiques et même des conflits. Ainsi, mardi, le lycée Jean-Vigo a fait l’objet d’un blocage total par les professeurs et les élèves, obligeant au report des épreuves à une date ultérieure. La FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), qui rapporte cet évènement, parle de " nombreux dysfonctionnements constatés dans le déroulement des épreuves en Aveyron, comme partout ailleurs sur le territoire national. "

" Réforme à la hussarde "

Son président départemental, Bernard Anglade, pointe, par exemple, des fuites sur les sujets et des traitements différents d’un établissement à l’autre. " Nous avons des remontées hypernégatives, assène-t-il. Ceci est le résultat d’une réforme menée à la hussarde, au pas de charge, par le ministre de l’éducation nationale, sans aucune concertation, ni avec les équipes éducatrices, ni avec les parents d’élèves ", estime-t-il.

L’urgence d’une réflexion

Lors d’une conférence de presse, tenue le 21 janvier, les coprésidents nationaux de la FCPE, Rodrigo Arenas et Carla Dugault, parlaient "d’un conflit mortifère entre les professeurs du second degré et le ministre".

Bernard Anglade dénonce ce conflit, car "nos enfants sont victimes de ces problèmes collatéraux". Il fait aussi part d’inquiétudes sur le fond de la réforme. "Le baccalauréat est un examen national et on ne peut que craindre une inégalité sur le territoire dans le choix des sujets, ainsi que dans les notes qui seront données aux élèves. Tout le monde ne sera pas évalué ni sur le même sujet, ni au même". C’est la question d’un traitement différent d’un établissement à l’autre.

La FCPE souhaite repartir à zéro. "Nous avons pensé longtemps à un report des épreuves, mais compte tenu de la profusion des dysfonctionnements et afin qu’il n’y ait pas de disparités entre les établissements, nous demandons une annulation pure et simple de la première partie des E3C", exprime son président. Il poursuit : "Il est nécessaire et urgent qu’une réflexion soit menée sur le déroulement et les objectifs du contrôle continu, ceci avant la deuxième partie des épreuves, prévue au mois d’avril."

G.L.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

280 €

Appartement de 21m2 situé au dernier étage avec ascenseur Situé à côté des [...]

349 €

Situé dans le centre ville de Rodez, appartement de type 1 composé d'une pi[...]

427 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces en hyper centre En[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?