Découvrir un autre cinéma au Club ciné de la MJC

Abonnés
  • Françoise Cabiron préside le club ciné depuis 2009.
    Françoise Cabiron préside le club ciné depuis 2009.
Publié le

À Millau, les amoureux du septième art se réunissent au Club ciné de la MJC. La structure associative propose, chaque semaine, un autre cinéma. Un cinéma d’auteur. d’art et essai. Des films, la plupart du temps étrangers, souvent passés inaperçus en France. Exposer des œuvres confidentielles, c’est justement le parti pris du club et de sa présidente, Françoise Cabiron. Cette institutrice à la retraite, évidemment mordue de salles obscures, est Millavoise depuis un peu plus de dix ans. Elle a pris les fonctions de présidente du Club ciné avec sa passion et sa sensibilité. " J’aime proposer des films que l’on n’a pas l’habitude de voir. Le public, pour telle ou telle raison, est souvent passé à côté. Mais bien présentées, ces œuvres peuvent attirer du monde."

Chaque mois, elle rédige une fiche sur le film qui sera diffusé au cinéma de Millau. Ses choix s’inspirent de ses lectures (Les cahiers du cinéma, Positif…), de ses écoutes (émissions de radio spécialisées), mais aussi de ses visionnages personnels. Une programmation finalement très "artisanale". "Je choisis des films que j’aime, suggère cette abonnée de l’Utopia et du Diagonal, à Montpellier. Je tiens aussi compte des avis des fidèles du club ciné. On passe finalement beaucoup de films étrangers. Ainsi, il faut voir beaucoup de films en amont, mais aujourd’hui avec la VOD, c’est facile."

"Montrer d’autres univers aux spectateurs"

C’est avec ce souhait "d’ouvrir l’esprit du spectateur, de lui faire découvrir d’autres univers", que le Club ciné, aussi partenaire de l’Acsa, du festival Polars et vins, ou des comités de jumelage, articule ses choix et ses prises de position. L’an dernier, ses projections ont attiré en moyenne 47 spectateurs. Un chiffre en progression. "Ici, ce qui marche, ce sont les films récents qui viennent d’ailleurs, liés à une situation sociale ou politique particulière…"

Par la suite, en réunion, le club reconsidère les différentes interprétations, et de quelle façon elles sont mises en forme dans le film. "Comment une intention ou une idée de réalisateur est corroborée par une mise en scène, et à l’inverse quelles idées une mise en scène peut faire naître", précise Françoise Cabiron, à la façon d’une critique. "Quand vous avez la passion, les gens vous suivent."

Le 16 mars, dans le cadre de la Semaine anglaise à Millau, le club ciné propose la projection du film "Ray & Liz", réalisé par Richard Billingham, aussi photographe. Cette œuvre retrace le quotidien tumultueux d’une famille dans la banlieue de Birmingham des années 80. Le cinéaste réalise ce film original et singulier à partir de trois souvenirs de son enfance.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

395 €

Appartement F2 en centre ville - N110 - Appartement F2 situé au 3e étage, c[...]

455 €

Un appartement de type F2 Bis - N107 - Un appartement de type F2 Bis au 2èm[...]

300 €

Mandarous, appartement type 2 - TARN - A louer, centre ville de Millau, pro[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir