Rodez : Christian Teyssèdre, le bilan comme argument

  • Joseph Donore, Christophe Lauras, Christian Teyssèdre  et Jean-François Bouges, candidats pour la liste  « Notre parti, c’est Rodez ».
    Joseph Donore, Christophe Lauras, Christian Teyssèdre et Jean-François Bouges, candidats pour la liste « Notre parti, c’est Rodez ». M.R. / M.R.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le maire et candidat a mis en avant son bilan face aux récentes critiques de ses adversaires.

Rodez est premier dans tous les classements et si on écoute mes adversaires, rien ne va !" S’il se dit détendu, voire même confiant pour la suite de la campagne après plusieurs opérations de porte-à-porte "très positives", Christian Teyssèdre a souhaité rétablir "certaines vérités", hier. Et en finir avec une campagne qu’il dit être rythmée par "des boules puantes" !

"C’est incroyable le décalage entre ce que disent les gens et les critiques de mes adversaires. Après six ans dans l’opposition, durant lesquelles ils n’ont fait aucune proposition, les voilà désormais aigris", souffle l’édile. Avant de mettre en avant le bilan de ses deux dernières mandatures et les 272 réalisations détaillées dans son premier tract électoral, le récent classement faisant de Rodez la ville où il fait le mieux vivre de la région mais également de France pour les villes de 20 000 à 50 000 habitants et son futur programme étayé de "120 propositions, voire plus" !

Sécurité

Surtout, le maire et candidat n’a que peu goûté aux récentes critiques du candidat Serge Julien. Sur la sécurité, première préoccupation des Français pour les municipales, tout d’abord. "On est conscient qu’il y a un sentiment grandissant d’insécurité. Mais, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, la délinquance a baissé de 13,6 % depuis 2007. Durant le prochain mandat, on va augmenter l’effectif de la police municipale, on va installer des centaines de caméras de vidéoprotection, on mettra en place des opérations de prévention dans les collèges et lycées, on limitera encore la vitesse dans certains quartiers à la demande des habitants, on a relancé la brigade anticriminalité de jour… Alors, arrêtons de dire que rien n’a été fait dans le domaine !", avance l’édile. Et de se défendre des autres critiques, notamment sur le manque d’investissement de la commune : "Déjà, je tiens à rappeler qu’on a récupéré la mairie avec les caisses vides en 2008 ! On a baissé la dette de 65 % et l’an passé, on a investi plus de 19M€, c’est énorme. Pendant ce temps-là, notre fiscalité est au plus bas, le taux de chômage également…"
Vivement les premiers débats !

« Pas une liste Macron ! »

S’il y a également une critique que Christian Teyssèdre ne veut plus entendre dans cette campagne, c’est celle de son positionnement politique. Hier, il a une nouvelle fois souhaité le préciser : « Je ne représente pas une liste Macron ! Mon ancrage politique a toujours été à gauche, il l’est toujours. J’ai soutenu un candidat pour les présidentielles, tout le monde le sait, mais ma liste n’a pas d’étiquette. C’est celle de l’ouverture pour un seul but : Rodez ».

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

19400 €

A vendre à Bourran garage individuel fermé d'environ 17m2 dans une résidenc[...]

415 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur Gourgan En[...]

365 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée, une salle d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir