Stéphane Bérard est candidat

  • Stéphane Bérard est candidat
    Stéphane Bérard est candidat
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Élu pour la première fois au conseil municipal en 2001 (adjoint aux sports dans la municipalité de Claude Delhon), porté au poste de maire en 2008, reconduit à cette fonction en 2014, Stéphane Bérard est candidat à sa succession. Ce qui était un secret de polichinelle, mais fallait-il qu’il en fasse l’annonce officielle.

Celui qui est aussi depuis 2008 vice-président du Grand Figeac, et qui a été élu en 2016 conseiller régional (en charge de la commission transports et infrastructures) porte un attachement particulier au mandat de maire. "C’est le plus exigeant car il demande u n engagement au quotidien mais c’est aussi le plus gratifiant. On peut mesurer en temps réel les fruits de l’action menée par l’équipe."

Depuis 2008, Stéphane Bérard consacre sa vie à Capdenac, s’étant mis en disponibilité professionnelle. "C’est la ville sur laquelle je me suis construit. Je suis fidèle à ma commune". Et promet de le rester, voulant faire taire une rumeur. "Si je suis élu, je terminerai bien mon mandat. Je ferai les six ans." Autre mise au point : "Je ne considère pas avoir un boulevard devant moi. Je vais mener une campagne sérieuse, avec des déplacements dans les quartiers pour co-construire notre projet. J’irai à la rencontre des habitants et mettrai en avant la participation citoyenne."

Une liste renouvelée

C’est avec une liste rajeunie que Stéphane Bérard se présente à ce scrutin du 15 mars. Un renouvellement en partie forcé. "Plusieurs membres de l’équipe actuelle arrêtent après de nombreux mandats", explique-t-il. Il y a aussi la position du Part communiste qui n’a pas trouvé de "compromis acceptable" avec le candidat socialiste. Celui-ci dit lui "laisser encore la porte ouverte".

Mais il considère que c’est bien une "liste d’Union de la gauche" qu’il conduira. "Elle est composée de sympathisants communistes, écologistes, de socialistes et de représentants de la société civile."

Et d’insister : "Notre volonté est de faire l’union de la gauche. D’autant plus qu’en 2 020, on fêtera les cent ans de la gauche à la mairie de Capdenac".

En tout cas, Stéphane Bérard dit n’avoir pas connu de difficultés pour constituer son équipe, dont la moyenne d’âge est de 45 ans. "J’ai des personnes de différents horizons qui ont construit un projet professionnel ou familial sur Capdenac qui sont investies dans le monde associatif."

Le bilan

Le maire sortant rappelle les grandes réalisations de son mandat, certaines portées par la communauté de communes du Grand Figeac, telles que le centre aquatique ou l’extension de la crèche et du Relais d’assistantes maternelles.

"Nous avons fait la salle de raquettes, des lotissements, des aménagements de voies urbaines (boulevard Paul Ramadier, avenue Jean Jaurès, avenue Pasteur avec le parking de la locomotive)".

Et puis, il y a la Maison de santé, dont l’ouverture est prévue fin juillet, début juillet.

guy labro
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

209800 €

Capdenac : Ensemble immobilier comprenant : Une grange rénovée de type 2, u[...]

128200 €

Dans un hameau proche de figeac, capdenac et villeneuve, cette maison en pi[...]

216750 €

Sur la commune de Capdenac-Gare  maison familliale de 5 chambres avec une l[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir