Les élus ont adopté le budget primitif 2020

  • Le maire Jean-Philippe Sadoul et Alain Bessière présentant le budget primitif 2020.
    Le maire Jean-Philippe Sadoul et Alain Bessière présentant le budget primitif 2020.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Un budget qui traduit la volonté de maintenir une politique d’investissement ambitieuse

Le plat de résistance du dernier conseil municipal du mandat était consacré à l’examen et à l’approbation du budget primitif 2020, présenté par le maire Jean-Philippe Sadoul et Alain Bessière, adjoint au maire, responsable de la commission finances. Le vote de ce budget primitif qui respecte les principes budgétaires, annualité, unicité, spécialité et équilibre, retrace l’ensemble des dépenses et des recettes autorisées et prévues pour l’année 2020. Ce budget primitif a été présenté sans reprise des résultats de l’exercice précédent. De fait, un budget supplémentaire sera voté au cours du premier semestre. Il aura essentiellement pour objectif de reprendre les résultats budgétaires de l’exercice précédent. Ce budget 2020 prouve se veut être une traduction chiffrée des projets élaborés autour de deux grands axes : la poursuite de l’embellissement du cadre de vie et l’amélioration de l’environnement ainsi que le renforcement du lien social et de la solidarité.

Ce projet de budget respecte le cadre budgétaire fixé pour toute la durée du mandat : un niveau d’investissement maîtrisé, le contrôle de l’évolution des dépenses de fonctionnement pour préserver les marges de manœuvre de la collectivité, la préservation du niveau d’épargne sans augmentation de la fiscalité locale et la maîtrise de l’endettement pour préserver les grands équilibres financiers.

Le total de ce budget primitif 2020 s’établit en mouvements budgétaires avant affectation des résultats à 6, 798 M €, 4, 336 M € en dépenses de fonctionnement et 2, 462 M € en dépenses d’investissement. En 2020, l’objectif est de reconstituer un taux d’épargne brute qui sera situé autour de 18 %.

Ce ratio détermine la capacité financière de la ville à investir. Il est usuellement considéré qu’en deçà d’un taux d’épargne brute de 8 %, une collectivité territoriale affiche une situation financière fragile, avec des marges de manœuvres limitées. Ainsi, le budget affiche un niveau d’épargne de gestion de 956 000 € et un taux d’épargne brute de 18 %. C’est en maintenant les efforts de gestion que la ville pourra durablement maintenir sa capacité à investir. Concernant les recettes de fonctionnement 2018, les impôts et taxes des ménages s’élèvent à 2, 966 M €, les dotations de l’État à 508 000 €, les dotations de Rodez Agglomération à 176 000 € et les autres recettes à 614 000 €.

Au niveau des dépenses de fonctionnement, les charges de personnel s’élèvent à 1, 933 M €, les dépenses de gestion à 1, 447 M € et les frais financiers à 174 000 €. Un programme d’investissement limité sera engagé pour un montant de 1.8 M €. Il sera financé par des ressources propres, et des subventions. Aucun recours à l’emprunt ne financera ce budget.

Le maire Jean-Philippe Sadoul a souligné le bien fondé de ce budget axé sur une maîtrise des dépenses afin de rétablir un taux d’épargne élevé… avant de remercier tous ceux et celles qui se sont investis à ses côtés durant ce mandat pour "cette commune calme politiquement qui avance sereinement ".

Au nom de la gauche plurielle, Nadine Bosc a motivé le pourquoi de l’abstention de 2 élus lors du vote de ce budget 2020, approuvé par tous les élus de la majorité.

Deux axes se détachent : la poursuite de l’amélioration du cadre de vie et le renforcement du lien social.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

350 €

Centre L'Horizon   Local commercial de 45 m2 comprenant 2 pièces et wc. Cha[...]

435 €

Place De L'Etoile Appartement de type 2, traversant, de 53m2, comprenant :[...]

455 €

Place De L'Etoile Dans résidence calme, sécurisée, avec ascenseur, avec tou[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir