Orange "à plein régime" pour connecter tout l’Aveyron d’ici 2022

  • Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Stéphane Richard, PDG d’Orange, était mercreci à Rodez pour procéder à un point d’étape d’ALLiance très haut débit, la société qui encadre le déploiement de la fibre dans l’Aveyron, le Lot et la Lozère d’ici à la fin 2022. Cas unique en France, les trois départements se sont regroupés pour séduire davantage l’opérateur, avec qui ils ont passé un contrat, bénéficiant par ailleurs de l’appui de l’État dans le cadre du Plan très haut débit. Le PDG d’Orange s’est voulu rassurant quant aux délais de déploiement.

"Je tiens à saluer l’énergie, la volonté et la capacité à coopérer des trois départements sur un projet si important. Je suis admiratif en tant que citoyen et fier qu’Orange soit partenaire". Autour des présidents des conseils départementaux de l’Aveyron, du Lot de la Lozère, le PDG d’Orange Stéphane Richard était hier de passage à Rodez pour procéder à un point d’étape dans le déploiement de la fibre optique.

La mission d’Orange, puisque l’opérateur l’a acceptée en 2017, est de déployer la fibre dans l’ensemble des foyers et entreprises de l’Aveyron, du Lot et de la Lozère, soit un total de 350 000 prises, dont 155 000 pour le seul département de l’Aveyron.. soit 120 000 km de fibre. Le tout en cinq ans, entre janvier 2018 et fin 2022.

Une opération de grande ampleur (588 M€) à laquelle Stéphane Richard affirme attacher une "importance particulière", une phrase qui trouve toute sa portée lorsque l’on sait qu’il possède une maison à Vialas, en Lozère, et que son grand-père était berger dans les Cévennes.

47 000 foyers éligibles

Tout Lozérien d’origine qu’il est, ce n’est pas par amour du pays que Stéphane Richard a décidé d’engager le groupe dans cette opération, mais bien parce qu’elle sera à terme rentable pour Orange. "Sur ces territoires, notre objectif est au moins de garder nos parts de marché", explique le PDG. Des parts de marchés à hauteur de 40 %, ici comme dans le reste du pays.

Aujourd’hui sur les trois départements, plus de 47 000 foyers sont éligibles à une offre fibre. Plus de 18 000 en Aveyron, 22 000 dans le Lot et 7 000 en Lozère. Et sur ces territoires, l’opération n’a pas été anodine. " Nous sommes quasi au maximum de la difficulté du fait de la complexité du terrain, peu dense, avec des habitats isolés… C’est plus facile de déployer la fibre dans les Hauts-de-France ou en Île de France ", explique le patron d’Orange.

L'avancement des travaux en Aveyron

 

  • Violet: en étude.
  • Orange: en cours de déploiement.
  • Jaune: prochainement raccordable.
  • Vert: commercialisation ouverte.
  • En bleu, le point des mutualisations fibre optique : en bleu clair, les communes qui le seront entre 2021 et 2022. En bleu foncé, celles qui l'ont été en 2018 et 2019. Entre, celles qui sont en cours de l'être.
  • En gris : les projets Orange AMII sur Millau et Rodez Agglo.

 

"C’était une ardente obligation pour nous. Sans la fibre, on meurt."

Jean-François Galliard, président du conseil départemental de l’Aveyron.

"Un projet structurant pour nos territoires ruraux, que l’on peut comparer au déploiement de l’électricité sur le territoire."

Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de la Lozère.

"C’est prometteur pour l’avenir de la ruralité. Sans cela, on serait des territoires oubliés".

Serge Rigal, président du conseil départemental du Lot .

 

80 000 nouvelles prises programmées

Particuliers et professionnels auront (ou ont déjà) la possibilité de souscrire leur offre auprès du fournisseur d’accès de leur choix, même si la ligne a été déployée par Orange. Ce procédé est possible du fait que l’opérateur a accepté de louer son réseau à d’autres fournisseurs (Free, SFR, etc.) selon deux approches. Le fournisseur peut participer au financement du réseau et reversera ensuite 5 € par mois et abonnement à Orange, ou bien il peut bénéficier de la fibre de son concurrent sans investissement, pour une somme qui avoisine les 15 € par mois et abonnement. En 2020 et selon Stéphane Richard, "80 000 prises sont prévues. Et on sera au rendez-vous ! Nous sommes à plein régime pour y arriver".

Localement, c’est le Sieda (Syndicat intercommunal d’énergies du département de l’Aveyron) qui est le chef d’orchestre du déploiement, en charge en l’occurrence de hiérarchiser, en concertation avec les territoires concernés, l’ordre d’installation dans 276 communes, Millau et Rodez agglomération étant hors de ce dispositif (lire ci-dessous).

400 emplois directs générés en Aveyron

Pour permettre de réaliser le travail sur le terrain, 400 emplois directs ont été générés dans l’Aveyron, entre Orange et ses huit entreprises partenaires (Axians, Circet, Eiffage, Inéo, Spie, Scopelec-Engelvin, Constructel et Seva). Deux centres de formation ont par ailleurs vu le jour, à Rodez et Sévérac-d’Aveyron. C’est l’Aveyron qui est à l’origine d’un tel regroupement dans le déploiement de la fibre, Lot et Lozère ayant accepté de rejoindre l’aventure. Les seuls autres exemples de groupement sont enregistrés dans les anciennes régions Bretagne et Rhône-Alpes.

En définitive et comme l’a réaffirmé Stéphane Richard, c’est certain, le pari sera rempli et tout le monde sera raccordé à la fin de l’année 2022. Dans le cas contraire, Orange serait condamné à dédommager les trois départements sous l’autorité de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes).

 

Millau et Rodez agglo : Orange sur ses fonds propres

Dans l’Aveyron, deux secteurs font exception à ce plan de déploiement mené aux côtés du Lot et de la Lozère : Rodez agglomération et Millau, soit un total (non négligeable) de près de 81 000 habitants ou 57 000 prises en cours de raccordement.

Dans le cadre du dispositif national AMII (Appel à manifestation d’intention d’investissement), Orange a décidé de se positionner pour déployer le réseau en fibre optique. Une entente bénéfique pour l’opérateur, qui a estimé que l’opération lui serait rentable financièrement, mais aussi pour les collectivités concernées qui n’auront pas à financer de déploiement. Et qui pourront se focaliser sur d’autres zones, plus isolées et donc moins rentables pour les opérateurs.

À l’échelle nationale, Orange a déployé la fibre dans 80 % des zones AMII.

Pour le réseau hors AMII et toujours à l’échelle nationale, Orange a installé à l’heure actuelle près de 30 % du réseau fibre.

 

Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

49000 €

Jolie terrain de 1471 m² dans un village au calme. A 5 min de Laissac et 15[...]

336 €

Au coeur du quartier du faubourg et proche du centre ville, appartement de [...]

25000 €

A vendre secteur Vaureilles, terrain à batir de 1489 m2.Eau et électricité [...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir