Google Stadia proposera une offre gratuite "dans les prochains mois"

  • Un visiteur essaie le système Google Stadia au salon Gamescom de Cologne, en août 2019.
    Un visiteur essaie le système Google Stadia au salon Gamescom de Cologne, en août 2019. Ina FASSBENDER / AFP / Ina FASSBENDER / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - Alors que GeForce Now vient de dévoiler ses deux offres de gaming en ligne, dont une gratuite, Google Stadia annonce qu'une version gratuite de son service est en cours de développement.

Phil Harrison, le vice président de Google, vient d'annoncer préparer une version de cloud gaming gratuite dans un futur proche. "Au cours des prochains mois, vous pourrez jouer à Stadia gratuitement", a confié Harrison à Protocol , dans un article paru le 5 février.

"Sans avancer d'argent, sans box à installer chez soi, vous pourrez juste jouer à d'incroyables jeux directement depuis notre centre de données."

Le timing de cette annonce est intéressant, alors que le géant informatique Nvidia vient de lancer son propre service de cloud gaming. Cette semaine, Nvidia a fait passer son service GeForce Now au stade officiel, après cinq années en version test.

L'offre gratuite de ce nouveau système permet de jouer pendant des sessions d'une heure maximum et selon un système de files d'attente. L'offre payante, appelée Founders Tier, propose une performance graphique supérieure, la priorité par rapport aux joueurs sans abonnement et des séances de jeu de six heures consécutives. Les trois premiers mois sont offerts, ensuite il faut débourser 5,49€ par mois.

Nvidia propose donc des tarifs plus attractifs que Google Stadia. le pack Premiere Edition coûte 129€. Autre inconvénient de Stadia, les titres précédemment achetés sur d'autres stores ne peuvent pas être transférés.

Dans le même article publié par Protocol, Phil Spencer, le patron d'Xbox (Microsoft), a expliqué que ses vrais concurrents selon lui étaient Google et Amazon, plutôt que Nintendo ou Sony.

"Je ne veux pas me battre sur des questions de format avec [Sony et Nintendo] alors qu'Amazon et Google se concentrent sur la manière de proposer des jeux à 7 milliards de personnes à travers le monde. En fin de compte, c'est ça l'objectif."

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir