Non, les Français ne bâclent pas le repas du soir

  • seuls 7% avouent que cuisiner pour le dîner est une contrainte
    seuls 7% avouent que cuisiner pour le dîner est une contrainte KucherAV / Istock.com / KucherAV / Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - 65% des Français déclarent ne jamais rater le dîner tandis que 23% avouent zapper ce dernier repas que très rarement, rapporte une étude menée par le Credoc pour le livreur de paniers à cuisiner Quitoque ce vendredi 7 février. 

Alors que le groupe d'études NPD soulignait en début de semaine le succès du restaurant à l'heure du dîner, puisque les visites ont progressé de 2,6% l'année dernière, une nouvelle analyse, cette fois dressée par le Credoc, vient appuyer la tendance du dîner incontournable. Si les recommandations nutritionnelles insistent sur l'importance d'un dîner léger, de nombreux Français semblent envisager le repas du soir comme un nouveau moment pour se faire plaisir. C'est un plaisir gustatif avant tout, avancent 83% de sondés, sinon une pause conviviale (81%). Une large majorité (93%) considère ainsi le repas du soir comme important. 

Résultat, près des trois quarts des Français (72%) dînent chez eux tandis que 13% vont au restaurant. 68% des consommateurs y consacrent entre 20 et 45 min. Une pause longue, puisqu'elle se compose aussi de bavardages à propos de ce qu'il s'est passé dans la journée (60%) ou de l'actualité (56%). 

Côté cuisine, seuls 7% avouent que préparer un repas est une contrainte à ce moment de la journée. Mensonge ou réalité, ceux qui font la popote sont aux fourneaux durant 27 min en moyenne. Dans 44% des cas, ils utilisent des légumes frais, sinon de la viande ou de la volaille pour 38%, ou des féculents pour 29%. 

Cette enquête a été menée par le Credoc auprès de 1.000 individus interrogés entre le 29 novembre et le 4 décembre 2019.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir