Rugby : Rodez - Espalion, un " match spécial mais sans rancune "

  • Mathieu Vayrou (à gauche) et Romain Boyer ont porté les deux maillots durant leur carrière. Les deux joueurs jouent au poste de pilier.
    Mathieu Vayrou (à gauche) et Romain Boyer ont porté les deux maillots durant leur carrière. Les deux joueurs jouent au poste de pilier. Centre Presse Aveyron / Centre Presse Aveyron
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Demain dimanche 9 février, Rodez et Espalion s’affrontent à Paul-Lignon (15 heures). Un derby entre Aveyronnais qui va voir évoluer des Ruthénois sous le maillot d’Espalion et des Espalionnais à Rodez Rugby. C’est le cas, entre autres, des piliers Mathieu Vayrou et Romain Boyer. Eclairage.

La dernière rencontre entre Rodez et Espalion dans l’antre de la préfecture aveyronnaise remonte à 2003. « Je me souviens, j’étais junior au Stade Rodez Aveyron la dernière fois, affirme Romain Boyer, qui a passé trois ans sous les couleurs ruthénoises avant de partir à Espalion. Ça remonte ! »

Les deux clubs ne se sont plus joués depuis 17 ans. Une longue absence qui fait croire à Romain, qui joue pilier au RCENA, que ce match n’est pas LE derby que l’on pourrait avoir dans l’Aveyron. « Personnellement, je ne le ressens pas comme un derby. Je suis attaché aux deux clubs. Rodez, j’ai commencé le rugby là-bas en junior, puis j’ai fait deux saisons en seniors avant de rejoindre le rugby club Espalion nord Aveyron. Même en étant Espalionnais, j’ai suivi le parcours de Rodez en Fédérale 1. Ce match est un derby aveyronnais, mais ce n’est pas aussi important que Rodez - Decazeville par exemple. Ca va être un match spécial, mais il n’y a pas de rancune entre les joueurs et les clubs. »

Un sentiment que tous les joueurs ne partagent pas forcément. À l’image de Mathieu Vayrou, qui joue également pilier, mais à Rodez. « J’ai commencé à l’école de rugby d’Espalion, puis j’ai enchaîné les cadets, les juniors, les seniors… Et l’an dernier, je n’ai joué que deux matches, j’ai voulu arrêter, j’en avais marre du rugby. » Mais un des coaches de Rodez, Yannick Madrieres, l’a appelé durant l’été pour qu’ils rechaussent les crampons. « On s’est eu au téléphone et je me suis dit, pourquoi pas ? J’ai signé pour un an, mais si l’ambiance reste comme elle est aujourd’hui, on fera peut-être une pige de plus. »

« Ça va faire bizarre »

Celui qui habite juste à côté d’Espalion fait partie des trois Espalionnais qui jouent au sein de Rodez. En face, du côté du RCENA, les joueurs passés par Rodez sont plus nombreux. « J’en ai au moins quatre », en rigole un des entraîneurs, Sébastien Pipier.

Mathieu Vayrou, 30 ans, n’a lui pas eu la chance de participer au match aller car il était suspendu. « C’est sûr que demain, quand le coup d’envoi va être donné, ça va faire bizarre. Dans l’équipe adverse, il y a beaucoup de joueurs avec lesquels j’ai évolué pendant de nombreuses années. Ce sont des copains. Mais ça va être excitant. » Une amitié entre les joueurs que partage l’autre pilier d’Espalion, Romain Boyer. « On se connaît presque tous. Même moi, je connais très bien Jérôme Broseta, qui a été mon entraîneur quand j’étais à Rodez. C’est pour ça que ce match va être spécial. Ce ne sera pas forcément un derby avec de la tension. Même si l’enjeu est important. »

Car oui, ce derby entre Aveyronnais est primordial dans la lutte à la qualification. Les deux clubs sont au coude-à-coude, Rodez est quatrième alors qu’Espalion est troisième. Un seul petit point dépare les deux équipes.

Alexis Bargallo
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

80000 €

Beaucoup de cachet pour cet appartement triplex d'environ 75m2 habitables s[...]

43000 €

terrain constructible tout proche du centre ville d'Espalion. Tous les rése[...]

57000 €

Dans un secteur calme, à Calmont, commune d'Espalion, parcelle de terrain à[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir