routes

Aveyron : 900 km de départementales vont repasser à 90 km/h dès cet été

  • Les panneaux vont, à nouveau, être changés sur certaines portions de routes.
    Les panneaux vont, à nouveau, être changés sur certaines portions de routes. Centre Presse / José A. Torres / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

La réflexion sur le relèvement de la limite de vitesse est portée par le Département. Près de 900 km seraient concernés… dès le mois de juin.

Revenir à l’ancienne limitation de vitesse sur le réseau routier départemental : les voisins du Cantal et de la Lozère l’ont fait, sans attendre. "On va également le faire, promet le président du conseil départemental de l’Aveyron Jean-François Galliard. Mais pas tout de suite et surtout pas partout". Selon Jean-François Galliard, les techniciens départementaux auraient ciblé, dans un premier temps, 900 km de routes départementales susceptibles de repasser à une limitation de vitesse à 90 km/h. C’est peu si l’on se réfère à la taille d’un réseau départemental cumulant 6 000 km de routes. Mais ce n’est également pas si mal au regard des préconisations émises par le comité départemental national de la sécurité routière (CDSR) pour que le retour à l’ancienne limitation soit possible.

"Il ne faut pas de tracteur, ni d’arrêt de bus ou de tourne-à-gauche"

Des préconisations reprises dans une circulaire du ministère de l’Intérieur, enjoignant les préfets à donner "systématiquement" un avis défavorable sur les tronçons concernés et en mettant les présidents des Départements devant leurs responsabilités en cas d’accidents sur une portion ayant reçu un avis défavorable. "S’il y a des engins agricoles qui circulent sur la route concernée ou des arrêts de bus, c’est non, cite en exemple le chef du département. C’est également non si un tourne-à-gauche figure sur la portion concernée. Il faut également que la portion de route fasse 10 km sans aucune intersection, ou encore notamment, qu’il soit interdit de doubler sur chaque route où la limitation serait remise à 90 km/h. C’est bien simple, si l’on se réfère à tout cela, hormis à quelques rares exceptions, comme sur certaines portions d’anciennes routes nationales, le retour à 90 km/h ne pourrait s’effectuer pratiquement nulle part et surtout pas en Aveyron ", se désole le président Galliard. À ce titre, il entend bien saisir les élus du conseil départemental dès le mois d’avril pour leur présenter les 900 km de routes retenues pour ce retour en arrière.

Sans grande surprise, les portions de routes concernées par le relèvement de la limitation de vitesse à 90 km/h sont pratiquement toutes situées sur les anciennes routes nationales, à savoir les RD 911 et 840. D’autres axes sont également concernés, comme, notamment, les RD1, 993, 994 et 999 pour ne citer qu’elles.

En revanche, pour le moment, il est difficile de présenter une carte détaillée des zones où la limitation de vitesse sera relevée, le Département préférant sans doute réserver ses propositions au CDSR avant de les officialiser.

Pour ce qui est de la RN 88, comme toutes les routes nationales, elle est gérée par l’État et les zones où la vitesse est limitée à 80 km/h ne devraient pas évoluer.

Retour des 90 km/h cet été

Il est également prévu d’en débattre au sein de l’hémicycle départemental car les propositions des techniciens des routes devront également être validées par conseillers départementaux. Leur vote devrait intervenir fin avril. Ne restera ensuite qu’à saisir le CDSR (voir par ailleurs). "Si tout se déroule comme prévu, les nouveaux panneaux de signalisation seront installés dans la foulée et la nouvelle limitation effective fin juin ou début juillet ", conclut le président Galliard volontairement confiant.

Pour mémoire, les présidents des départements limitrophes de la Corrèze et du Cantal, Pascal Coste et Bruno Faure, ne se sont quant à eux pas posé trop de questions. Depuis le1er février, sur les deux territoires, le réseau départemental est revenu à l’ancienne limitation de vitesse, soit, un an et demi après l’application des 80 km/h.

900 km de départementales vont repasser à 90 km/h dès cet été
900 km de départementales vont repasser à 90 km/h dès cet été - Centre Presse - José A. Torres

Chaque tronçon de route sera étudié avec attention

Dès que le Département aura finalisé la carte des tronçons concernés par un relèvement de la vitesse maximale, il lui appartiendra de saisir le comité départemental de la sécurité routière (CDSR) réuni par la préfète. La carte devra être complétée par une analyse de l’accidentologie. Si sa consultation est obligatoire, l’avis rendu par le CDSR n’est quant à lui que consultatif. Quid en cas d’un avis négatif ? "On le regardera avec attention et on le confrontera à l’avis des techniciens départementaux qui connaissent parfaitement le terrain", répond Jean-François Galliard en évoquant le caractère sérieux des débats. Tout devrait être affaire de circonstances et de lieux.

"Il faut que nous soyons cohérents par rapport à nos propositions et la réalité du terrain, poursuit-il. D’ailleurs, si nous le jugeons utile, il est également possible que la limitation soit abaissée à 70 km/h sur certaines portions qui le nécessiteraient Il faut qu’il y ait une cohérence d’axe et que ce soit lisible pour les usagers."

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

163000 €

La Cavalerie, située au coeur du village, maison en pierres indépendante co[...]

285000 €

Aux portes de Villefranche et des commerces, sur un joli parc arboré et clo[...]

233000 €

Proche Montbazens : Corps de ferme habitable desuite comprenant une maison [...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir