Fashion Week : New York célèbre la nature et les multiples facettes de la femme

  • Rag & Bone redéfinit la silhouette de la femme pour l'automne-hiver 2020, piochant dans le vestiaire de l'homme, et réinterprétant des classiques. NYC, le 7 février.
    Rag & Bone redéfinit la silhouette de la femme pour l'automne-hiver 2020, piochant dans le vestiaire de l'homme, et réinterprétant des classiques. NYC, le 7 février. Angela Weiss / AFP / Angela Weiss / AFP
  • C'est une féminité rétro chic que propose Badgley Mischka, qui s'inspire de "Downton Abbey" pour cette collection. Les cols sont montants, la taille haute, et les manches bouffantes, avec çà et là des touches plus modernes. NYC, le 8 février.
    C'est une féminité rétro chic que propose Badgley Mischka, qui s'inspire de "Downton Abbey" pour cette collection. Les cols sont montants, la taille haute, et les manches bouffantes, avec çà et là des touches plus modernes. NYC, le 8 février. Angela Weiss / AFP / Angela Weiss / AFP
  • Christopher John Rogers a misé sur l'énergie de la ville de New York pour sa nouvelle collection qui joue sur les volumes et les effets froissés, et se décline dans une palette audacieuse. NYC, le 8 février 2020.
    Christopher John Rogers a misé sur l'énergie de la ville de New York pour sa nouvelle collection qui joue sur les volumes et les effets froissés, et se décline dans une palette audacieuse. NYC, le 8 février 2020. Kena Betancur / AFP / Kena Betancur / AFP
  • La féminité se veut sportive chez Brandon Maxwell dont la collection repose sur une palette inspirée de la nature avec des détails scintillants très modernes. NYC, le 8 février.
    La féminité se veut sportive chez Brandon Maxwell dont la collection repose sur une palette inspirée de la nature avec des détails scintillants très modernes. NYC, le 8 février. Angela Weiss / AFP / Angela Weiss / AFP
  • LaQuan Smith s'adresse à toutes les femmes avec sa collection, les invitant à se sentir bien dans leur corps et leurs vêtements. La féminité est multiple, tour à tour chic, casual, ou très sexy. NYC, le 8 février.
    LaQuan Smith s'adresse à toutes les femmes avec sa collection, les invitant à se sentir bien dans leur corps et leurs vêtements. La féminité est multiple, tour à tour chic, casual, ou très sexy. NYC, le 8 février. Kena Betancur / AFP / Kena Betancur / AFP
  • Tory Burch interroge sur la féminité avec cette collection où les fleurs s'imposent en imprimés, et qui fait tour à tour la part belle aux robes romantiques et aux ensembles vestes et pantalons du début du XXe siècle. NYC, le 9 février.
    Tory Burch interroge sur la féminité avec cette collection où les fleurs s'imposent en imprimés, et qui fait tour à tour la part belle aux robes romantiques et aux ensembles vestes et pantalons du début du XXe siècle. NYC, le 9 février. Angela Weiss / AFP / Angela Weiss / AFP
  • Des carreaux, du cuir, du velours et quelques pièces qui conviennent autant à l'homme qu'à la femme : voici le vestiaire présenté par Zadig & Voltaire qui nous replonge dans les années 70 pour la saison automne-hiver 2020. NYC, le 9 février.
    Des carreaux, du cuir, du velours et quelques pièces qui conviennent autant à l'homme qu'à la femme : voici le vestiaire présenté par Zadig & Voltaire qui nous replonge dans les années 70 pour la saison automne-hiver 2020. NYC, le 9 février. Angela Weiss / AFP / Angela Weiss / AFP
  • Moment suspendu dans le temps, le défilé de Jason Wu était synonyme d'élégance et de délicatesse avec des silhouettes féminines parfois très sensuelles. NYC, le 9 février.
    Moment suspendu dans le temps, le défilé de Jason Wu était synonyme d'élégance et de délicatesse avec des silhouettes féminines parfois très sensuelles. NYC, le 9 février. Kena Betancur / AFP / Kena Betancur / AFP
  • Changement d'ambiance chez The Blonds, qui livre une collection plus clinquante avec des strass, des paillettes, des clous, et même des masques revisités version glamour. NYC, le 9 février.
    Changement d'ambiance chez The Blonds, qui livre une collection plus clinquante avec des strass, des paillettes, des clous, et même des masques revisités version glamour. NYC, le 9 février. Kena Betancur / AFP / Kena Betancur / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - La grosse pomme a donné le coup d'envoi des défilés de prêt-à-porter femme automne-hiver 2020 avec un calendrier allégé et les absences de créateurs très attendus comme Tom Ford, Pyer Moss, et Jeremy Scott. Le week-end a toutefois été marqué par une énergie très positive avec une véritable ode à la féminité, tour à tour sexy, sensuelle, romantique, et androgyne, et chez certaines maisons une célébration de la nature. Retour en images sur les silhouettes qui ont marqué ce premier week-end de Fashion Week.


Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir